Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Récupération de Oued Eddahab : Une leçon aux détracteurs du Maroc


Rédigé par La rédaction le Vendredi 14 Août 2020

Le peuple marocain célèbre, le vendredi 14 août 2020, le 41ème anniversaire du retour à la mère-patrie de la province de Oued Eddahab.



Récupération de Oued Eddahab : Une leçon aux détracteurs du Maroc
Cette récupération pacifique d’une partie intégrante de notre territoire national constitue une étape importante dans le processus du parachèvement de notre intégrité territoriale et reflète le profond attachement des populations du Sahara marocain à leur pays.

En exprimant leur allégeance à S.M. le Roi et leur volonté de rester Marocains, comme ils l’ont toujours été, les habitants de Oued Eddahab ont fourni la preuve la plus éclatante de la marocanité de notre Sahara et ont montré au monde entier, par leur geste, que c’était le référendum d’autodétermination le plus expressif.

Cet événement est d’une signification profonde. C’est une véritable leçon qui a été donnée par les populations de nos provinces sahariennes aux détracteurs du Maroc et aux ennemis de son intégrité territoriale. Ceux qui rêvent encore de la création d’une entité fantoche dans notre Sahara doivent relire l’Histoire récente et se remémorer justement l’événement du 14 août 1979 lorsque les représentants des populations de Oued Eddahab sont venus à Rabat pour renouveler l’acte d’allégeance et déclarer haut et fort que cette province est marocaine et qu’elle le restera. Cette volonté a été exprimée de la façon la plus spontanée et la plus libre. Il s’agissait d’une conviction inébranlable et d’une volonté inaltérable.

Aujourd’hui, les populations de cette province, à l’instar de leurs frères à Sakia El Hamra, vivent en paix et en sécurité et participent aux côtés de leurs frères au développement du Sahara et au progrès de leur pays unifié. Le Maroc, qui a récupéré progressivement ses territoires qui se trouvaient sous domination coloniale (Tanger, zone Nord, Tarfaya, Sidi Ifni, Sakia El Hamra et Oued Eddahab), est déterminé à poursuivre son combat pour libérer les autres territoires encore sous occupation étrangère, dont Sebta, Mellilia et les îles méditerranéennes avoisinantes. Cette lutte pour parfaire l’unité territoriale est tout à fait légitime et se base sur les principes fondamentaux de la charte des Nations Unies et sur les règles du droit international.

Comme ce fut le cas pour les autres territoires, Sebta, Mellila et les îles méditerranéennes finiront par être récupérées par le Maroc parce que l’occupation coloniale, aussi longue soit-elle, ne remet nullement en cause la marocanité des territoires occupés qui restent, juridiquement et géographiquement, une partie intégrante du sol national.

Le peuple marocain est unanimement mobilisé derrière S.M. le Roi, garant de l’unité et de l’intégrité territoriale du Maroc, pour mettre en échec toute tentative visant l’atteinte à la marocanité de nos provinces sahariennes ou le maintien sous occupation coloniale des présides du Nord.

La défense de l’unité territoriale et son parachèvement sont deux objectifs prioritaires pour le Maroc. Il s’agit d’une cause nationale sacrée et d’un engagement mutuel entre le Roi et le Peuple, décidés à mener ensemble la bataille jusqu’à la victoire et à ne céder aucun pouce du Sahara dont la marocanité est irréversible.