L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Recherche et innovation : Quels moyens pour mieux valoriser les ressources naturelles ?


Rédigé par Omar ASSIF le Mercredi 6 Juillet 2022

Lors d’un congrès organisé à Rabat en fin de semaine dernière, plus de 300 chercheurs ont prospecté les moyens d’améliorer la valorisation durable des ressources naturelles.



A la Faculté des Sciences de l’Université Mohammed V de Rabat se sont tenus, du 30 juin au 2 juillet 2022, les travaux du Congrès international sur la Valorisation des ressources naturelles (VARENA 2022). Pour cette deuxième édition de l’événement, la thématique retenue était : « Le rôle de la recherche scientifique dans le cadre du Nouveau Modèle de Développement ».

Ainsi, durant trois jours, plus de 300 participants issus de divers pays et spécialités ont pu échanger dans le cadre de conférences plénières et d’ateliers thématiques qui ont mis en exergue les dernières découvertes dans toutes les disciplines en relation avec les ressources naturelles. Parmi les principaux objectifs du congrès, la mise en relief de l’importance socio-économique et environnementale des ressources naturelles, aussi bien que l’exploration des moyens de les valoriser à travers des techniques innovantes afin de permettre l’ouverture de nouveaux marchés dans les divers secteurs liés à ces produits.

Tout vient de la nature

« Les ressources naturelles peuvent être considérées comme des biens en capital naturel, distincts du capital matériel et humain dans la mesure où elles ne sont pas créées par l’activité humaine », soulignent les organisateurs de VARENA 2022 dans un communiqué.

« En effet, les ressources naturelles ne peuvent être comprises que dans une relation fonctionnelle entre les éléments (minéraux, plantes, animaux…), l’environnement qui les « produit » (écosystème) et la société qui les utilise. Cette relation dépend étroitement de la technologie, de l’état des connaissances, du contexte économique et social », poursuit la même source en précisant que cette édition du Congrès international sur la Valorisation des ressources naturelles s’intéresse à la diversité des ressources naturelles, qu’elles soient d’origine marine ou terrestre, puisque cette diversité « est considérée comme une composante importante et indispensable pour assurer le fonctionnement des économies modernes ».

Enjeu de développement durable

Contacté par nos soins, Pr Mohamed Tabyaoui, Vice-Doyen chargé de la formation à la Faculté des Sciences de l’Université Mohammed V de Rabat et Directeur du comité d’organisation du congrès VARENA 2022, souligne l’importance du potentiel de valorisation des ressources naturelles au Maroc.

« Au vu de sa position géographique et ses spécificités climatiques, notre pays dispose d’une richesse remarquable en termes de biodiversité et de ressources naturelles. L’enjeu de valorisation de ces ressources, selon le Nouveau Modèle de Développement, est cependant conditionné à la mise en place d’une démarche innovante, profitable et durable qui garantit que les générations futures pourront également jouir de cette richesse commune. Je pense que la meilleure approche pour atteindre cet équilibre entre exploitation rationnelle, valorisation innovante et préservation durable, réside dans le fait de prendre en considération que les ressources des territoires sont les atouts, des spécificités et des vulnérabilités qui ne sont pas forcément les mêmes ».

Recherche et collaboration

Les organisateurs du VARENA 2022 n’ont pas manqué de souligner que la pression et la demande qui pèsent sur les ressources naturelles sont en perpétuelle augmentation, « ce qui impose aux scientifiques de prendre en compte plusieurs défis pour leur valorisation et utilisation optimale grâce à la mise en place de processus et de systèmes innovants et opérationnels dans le contexte du développement durable et du partage équitable des avantages tirés de l’exploitation des ressources naturelles ».

A noter que l’édition de ce congrès international a également permis d’établir trois conventions de partenariat et de coopération dans les domaines de la recherche universitaire et scientifique et de l’échange académique entre la Faculté des Sciences de Rabat, la Faculté des Sciences et Techniques relevant de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, l’organisme Andalutek et la société d’études et d’exploitation Setexan.




Omar ASSIF

Repères

Les sujets de prédilection
Durant trois jours, la deuxième édition du Congrès international sur la Valorisation des ressources naturelles (VARENA 2022) a abordé plusieurs sujets spécifiques : la préservation et le rôle de la biodiversité dans le contexte du changement climatique, les plantes aromatiques et médicinales, la valorisation du cannabis, le lien entre ressources et environnement, ainsi que les impacts économiques et sociaux liés à la valorisation, le développement et l’utilisation durable des ressources naturelles.

 
Des participants de renom
La deuxième édition du Congrès international VARENA 2022 a connu la participation de plusieurs experts et scientifiques de renom spécialisés dans le domaine de la valorisation durable des ressources naturelles. La séance d’ouverture du congrès a été par ailleurs marquée par la présence du secrétaire perpétuel de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques, Omar Fassi Fihri, et le Doyen de la Faculté des Sciences et Techniques relevant de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Mamadou Sidibé.

L'info...Graphie


Définition


Des ressources vitales fournies par la Nature avec parcimonie
 
Les ressources naturelles qualifient des matières, des milieux, des substances ou organismes, des services, des sources d’énergie qui sont naturellement présentes dans la nature, sans intervention humaine. Ces ressources naturelles assurent les besoins de l’Humanité qu’ils soient alimentaires, matériels ou énergétiques. Certaines de ces ressources naturelles sont essentielles pour la vie et son cycle. C’est le cas de l’eau, des végétaux, des ressources animales, vivrières, de l’oxygène, des sols, etc.

D’autres ressources naturelles sont, en revanche, utiles pour assurer nos besoins matériels ou le développement de certains outils, objets, etc. Certaines de ces ressources naturelles peuvent également assurer nos besoins en énergie, de manière directe (comme le bois par exemple) ou indirecte (ce qui est le cas du soleil et du vent par exemple). La présence et le renouvellement des ressources naturelles dépendent de facteurs naturels, mais également du degré d’exploitation dont elles font l’objet.
 

NMD


Renforcer la recherche et la gouvernance des ressources naturelles
 
Selon le constat du rapport du Nouveau Modèle de Développement (NMD), « l’enseignement supérieur souffre d’un faible développement de la recherche scientifique et d’une ouverture encore limitée sur son environnement socio-professionnel ». L’amélioration du potentiel de la recherche appliquée à la valorisation des ressources naturelles doit donc découler d’une dynamique globale de renforcement de l’innovation et de la recherche scientifique au Maroc.

D’un autre côté, la Commission spéciale sur le Nouveau Modèle de Développement considère nécessaire de « renforcer la gouvernance des ressources naturelles, en veillant à la cohérence des interventions des acteurs dans le déploiement opérationnel de la Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD) et en rendant effectifs les mécanismes d’évaluation des impacts environnementaux des programmes d’investissement en tant que critère incontournable pour leur choix.

Le secteur public devra y adhérer pleinement en vertu du « Pacte de l’exemplarité de l’Administration » en matière de durabilité, élaboré en 2019 ». La collaboration entre les diverses parties prenantes concernées dans le secteur de la valorisation des ressources naturelles est également une condition préalable importante selon le Nouveau Modèle de Développement qui considère que « l’approche partenariale permettra de définir les relations contractuelles et le partage des responsabilités, pour un « prélèvement » des ressources naturelles compatible avec leur rythme de renouvellement ».

 

3 questions au Pr Mohamed Tabyaoui


« La valorisation des ressources naturelles se retrouve optimisée et durabilisée lorsque la recherche et l’innovation lui permettent de réaliser son plein potentiel »
 
Vice-Doyen chargé de la formation à la Faculté des Sciences de l’Université Mohammed V de Rabat et Directeur du comité d’organisation de VARENA 2022, Pr Mohamed Tabyaoui répond à nos questions.

- Quel est votre point de vue sur l’enjeu de financement de la recherche scientifique liée à la valorisation des ressources naturelles ?

- Le financement de la recherche et de l’innovation est, en effet, un enjeu cardinal pour pouvoir développer une véritable innovation en matière de valorisation de ce financement puisqu’il est prouvé au niveau international que l’implication durable d’investisseurs dans les ressources naturelles. Il existe effectivement un potentiel à améliorer afin d’optimiser la mobilisation des moyens financiers nécessaires.

Cela dit, l’Etat ne peut pas être la seule partie à prendre en charge le financement, l’apport des privés est incontournable. Il existe au Maroc des bailleurs de fonds qui sont impliqués dans le financement de la recherche mais leur nombre est assez réduit et leurs attentes par rapport aux délais de retour sur investissement sont pressantes.

Je pense que nous franchirons une étape majeure lorsque les investisseurs comprendront que le temps de la recherche est long et que les retombées positives sont encore plus importantes lorsque la temporalité de la démarche de recherche est bien prise en compte.



- Pensez-vous que la recherche en matière de valorisation des ressources naturelles puisse bénéficier d’une meilleure coordination au niveau national ?

- Il existe beaucoup de parties prenantes qui sont impliquées dans des projets de recherche dans le domaine de la valorisation des ressources naturelles. Nous gagnerons certainement en efficacité et en rendement si ce travail pouvait se faire avec une meilleure coordination. Je pense qu’il serait judicieux de mettre en place une feuille de route dédiée à la recherche dans ce domaine avec une approche qui prend en compte les spécificités des territoires, les priorités et les besoins au niveau national.


- De quelle manière la recherche et l’innovation peuvent-elles contribuer à la durabilité des ressources naturelles?

- La valorisation des ressources naturelles se retrouve optimisée et durabilisée lorsque la recherche et l’innovation lui permettent de réaliser son plein potentiel. Je peux vous donner l’exemple de certaines plantes aromatiques et médicinales qui sont majoritairement exportées en vrac. Trouver les bons processus pour mettre en place une chaîne de valorisation complète, qui soit innovante et aboutie, et qui permettra d’augmenter le potentiel économique de ces ressources tout en diminuant la pression liée à leur exploitation.


Recueillis par O. A.

 








🔴 Top News










 
Other