Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Raja-Al Ahly : Le club égyptien accuse le journaliste et ancien joueur du Zamalek, Khalid Al Ghandour, de manipulation subversive, d’incitation à la haine et à la violence


Rédigé par A.KITABRI le Mardi 19 Avril 2022



Vendredi prochain, le Raja et Al Ahly s'affrontent dans le cadre du quart de finale retour de la Ligue des Champions. C'est un match décisif qui devra donner un perdant et un gagnant. Rien de plus. Un vainqueur et un vaincu comme l'exige la compétition. Ainsi, était, est et sera l'aboutissement de toute compétition sportive dans le respect du fair-play .
 
C'est dans cette orientation que le club égyptien, Al Ahly, a réagi suite à la détection de plusieurs courants agissant au niveau des réseaux sociaux cherchant à mettre le feu et à dynamiter la prochaine confrontation entre le Raja et Al Ahly. 
 
A ce sujet, Al Ahly a alerté officiellement  la CAF ainsi que la plus haute instance égyptienne en charge de la régulation du paysage médiatique égyptien.
 
Al Ahly, concrètement, a déposé une plainte contre le "journaliste" égyptien et ancien joueur du Zamalek, Khaled Al Ghandour, pour incitation à la haine et  à  la violence envers Al Ahly en cherchant à "manipuler" les supporters du Raja et à créer une ambiance belliqueuse autour du match prévu vendredi.
 
Al Ahly dans son communiqué rappelle que Khaled Al Ghandour est en état de récidive. Al Ahly l'accuse d'avoir déjà agi de la sorte citant les événements déplorables survenus lors des matches Al Ahly- Espérance (2018) et Al Ahly- Al Hilal soudanais (2020). 
 
Al Ahly rappelle également les rapports fraternels et cordiaux qui lient les deux équipes, Al Ahly et le Raja et invite le CAF en tant qu’organisateur de l'événement à faire le nécessaire pour veiller au déroulement du match dans des conditions respectant  le fair-play et la normalité sportive.

Raja-Al Ahly : Le club égyptien accuse le journaliste et ancien joueur du Zamalek, Khalid Al Ghandour, de manipulation subversive, d’incitation à la haine et à la violence