L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Rabat vent debout contre les hostilités du vice-président de la Commission européenne chargée de la migration


Rédigé par Malak EL ALAMI Vendredi 2 Juin 2023

Le partenariat maroco-espagnol est bâti sur les socles de la confiance, l’engagement et le respect mutuel, d’où la nécessité de mettre bon ordre aux « dérapages » survenus, telle a été la réponse du porte-parole officiel du gouvernement, Mustapha Baitas, sur la controverse suscitée récemment autour de Sebta et Melilia , notamment les propos hostiles avancés par le vice-président de la Commission européenne en charge de la migration, lors du forum européen sur la sécurité et la Défense à Bruxelles.



Margaritis Schinas avait accusé le Maroc d’avoir recouru aux « menaces hybrides », et de faire des immigrés « une arme de guerre » contre l’Union Européenne.
 
Suite à ces propos, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, a rappelé que les relations maroco-espagnoles « sont bien fondées », dans une réaction officielle à l’issue du Conseil de gouvernement.
 
Baitas a qualifié, lors d’un point de presse tenu jeudi 1er juin, les déclarations du grec Margaritis Schinas , de « dérapage verbal », se félicitant par la même occasion des liens de partenariat liant le Maroc à sa voisine l'Espagne.
 
« Le Maroc est fier du véritable partenariat qu’il entretient avec sa voisine espagnole » a-t-il dit, ajoutant que « Sa Majesté le Roi est le parrain de cette nouvelle étape, qui offre de nouvelles opportunités pour les deux nations ».
 
Le 17 mai, le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, a envoyé une note de protestation verbale à la Commission européenne, exprimant son rejet catégorique des déclarations de Schinas dans lesquelles celui-ci qualifiait Sebta et Melillia de « frontières espagnoles et de l’Union Europpéenne ».
 
De son côté, le gouvernement espagnol a exprimé son indignation de ladite note du fait qu’elle « qualifie Sebta et Melillia de villes marocaines », indique l’agence Europa Presse.
 
L'agence affirme, en référence à ses sources diplomatiques, que le gouvernement de Sanchez a envoyé une note verbale au Maroc qui rejette « catégoriquement » les termes utilisés pour désigner les villes en questions, rappelant par la même occasion que « les frontières espagnoles, y compris Sebta et Melillia, sont internationalement reconnues ».
 
 
 








🔴 Top News