Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Rabat : Nouvelle halle des grossistes et nouveaux abattoirs


Rédigé par Siham MDIJI le Mardi 2 Mars 2021

La région de Rabat se voit dotée de nouvelles structures. Après une nouvelle halle aux poissons, c’est une des grossistes ainsi que de nouveaux abattoirs qui sont en construction.



C’était à Bouknadel, sur la route de Kénitra, au Nord, que devait s’édifier la nouvelle halle des grossistes de la capitale. La mairie et la wilaya de Rabat ont opté pour un autre emplacement et sa construction se fera plutôt au Nord-Est de Rabat, au cœur du quartier d’El Youssoufia. 

Ce quartier d’El Youssoufia qui se veut populaire et qui est très densément peuplé se trouve près de celui de Takkadoum qui est un quartier aux mêmes caractéristiques : très densément peuplé et aux habitants aux revenus modestes. C’est, donc, au centre de la Zone industrielle d’El Youssoufia qui se trouve sur la route périphérique menant à Tanger et Casablanca que ce nouveau centre du commerce sera construit. 

Ce sera la Société de développement local (SDL) Rabat région aménagement, structure qui relève de la wilaya ainsi que du ministère de l’Intérieur qui mènera les travaux de la nouvelle halle de la capitale. Elle viendra alors remplacer celle existante qui se situe au quartier Yacoub El Mansour et qui créait beaucoup de nuisances pour les riverains en raison de sa présence au cœur des habitations et à cause de sa vétusté.

Plusieurs projets en cours dans la région

En plus de ce chantier, la société de développement local Rabat région aménagement construira également les nouveaux abattoirs de Rabat qui se situeront cette fois à 15 km de Salé, à Bouknadel – lieu qui devait accueillir la halle – sur la route nationale de Kénitra. Ces deux projets (la halle et l’abattoir) sont estimés à 820 millions de dirhams. 

La nouvelle halle des grossistes de la capitale coûtera à elle seule 550 millions de dirhams.

Ces nouveaux chantiers sont une rénovation de plusieurs lieux d’affaires et d’échange de la capitale.

L’un des premiers chantiers, achevé et d’ores et déjà opérationnel, est la nouvelle halle aux poissons de Rabat.

Elle a remplacé celle qui se situait au quartier d’El Akkari (sur le littoral atlantique de la ville) et se situe désormais dans la cité de Tamesna qui est à 12 km de la plage de Skhirat.

Cette halle aux poissons s’étend sur une superficie de 2 hectares avec 4000 m2 de couvert. 

L’investissement pour cette construction était à hauteur de 71 millions de dirhams et a été financé par le Millenium challenge corporation (MCC) dans un cadre de coopération entre le Maroc et les États-Unis.
 
Soukaïna GUEDIRA
Rabat en pleine transformation
La ville lumière ne cesse de se transformer au fil du temps. Plusieurs chantiers sont encore en cours ou sont terminés. Ces travaux sont quelquefois acclamés comme c’est le cas par exemple pour le chantier terminé de Bab El Had qui permet une meilleure circulation des voitures et des piétons en plus d’être esthétique. D’autres fois, ils sont fortement critiqués comme les travaux de la Place Moulay El Hassan et de la canopée (ces grands poteaux jaunes sortis de terre) qui crispe la majorité des Rbatis pour leur manque d’utilité à leurs yeux en plus de gâcher le paysage d’une place qui était auparavant dégagée. Tous ces chantiers sont mis en place pour la mise à niveau de la ville et la rapproche de plus en plus de la « ville lumière capitale marocaine de la culture » que Rabat souhaite devenir.