Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Quelles similitudes entre la grippe saisonnière et la Covid-19 ?


Rédigé par S. Ksaani le Vendredi 16 Octobre 2020

Entre signes cliniques, modes de transmission, ou encore durée d’incubation, la grippe saisonnière et la Covid-19 ont des dénominateurs communs. Néanmoins, quelques différences existent.



Quelles similitudes entre la grippe saisonnière et la Covid-19 ?
A l’heure où la Covid-19 continue de se propager, ici comme ailleurs, de nombreuses différences et similitudes ont été notées entre le nouveau Coronavirus et la grippe saisonnière.

Au début des deux maladies, les signes précurseurs de l’une et de l’autre sont généralement identiques. Les patients des deux maladies peuvent développer tous les symptômes à la fois ou n’en présenter que quelques-uns.

"Les signes cliniques sont presque les mêmes au début de la maladie et ce, qu’il s’agisse de grippe saisonnière ou de Covid-19. Les deux maladies commencent par une fièvre, des frissons, des éternuements, des céphalées, des courbatures, des myalgies", explique Le Docteur Fatima Azizi, spécialiste en médecine générale, dans une déclaration à la MAP. Elle souligne également que ces symptômes peuvent, dans certains cas, s’accompagner de troubles digestifs, notamment des diarrhées ou des vomissements, symptômes "plus accentués" chez les sujets atteints de Covid-19.

Pour le mode de transmission, là encore, c’est la même chose. "Grippe saisonnière et Covid-19 se transmettent par les gouttelettes respiratoires, les contacts étroits entre une personne malade et les membres de son entourage, mais également par le biais de surfaces préalablement touchées par des individus infectés", poursuit le médecin.

Première différence entre les deux maladies est constatée au niveau de la durée d’incubation pour la grippe saisonnière est plus courte. "Concrètement, une personne peut attraper le virus de la grippe saisonnière et le porter pendant un, voire deux jours avant de commencer à manifester les premiers symptômes", indique Mme Azizi, tandis que pour la Covid-19, un malade peut rester asymptomatique jusqu’à quatorze jours avant de montrer des signes de maladie. Toutefois, la durée d’incubation de la Covid-19 est de quatre jours en moyenne, dit-elle.

En outre, "la grippe saisonnière se propage plus rapidement étant donné sa courte incubation et la Covid-19 demeure plus contagieuse", relève néanmoins la spécialiste. "C’est-à-dire que même si la grippe se propage plus rapidement, sa charge virale et son taux de reproduction restent limités", fait-elle savoir.

En revanche, le taux de reproduction de la Covid-19 est de deux à deux fois et demi plus élevé que celui de la grippe saisonnière, ce qui rend la contagion plus importante. "La grippe saisonnière touche essentiellement les immunodéprimés, les sujets âgés, les porteurs de maladies chroniques, les enfants et les femmes enceintes", rappelle Mme Azizi. Les mêmes catégories de personnes sont concernées par la Covid-19, affirme-t-elle, à l’exception des enfants, peu touchés par le virus et qui, d’après ce qui a été remarqué, se défendent mieux que les sujets âgés ou à immunité réduite. "Les enfants peuvent donc porter la maladie et ne pas la faire", révèle la généraliste.

La grippe saisonnière, elle, touche les enfants et c’est la raison pour laquelle, "dans une école par exemple, l’on retrouvera plus la grippe saisonnière car elle se transmet d’un enfant à un autre". "Qu’il soit question de grippe saisonnière ou de Covid-19, les cas sont bénins dans 80%", avance le Docteur Azizi, "restent alors 15% des personnes qui peuvent développer des symptômes assez sévères, aussi bien dans le cas d’une grippe saisonnière que de Coronavirus et entre 1 et 5%, qui vont effectivement manifester des symptômes sévères et c’est là toute la dureté de la Covid-19". "Même pour la grippe saisonnière, l’on traite des cas sévères qui nécessitent un passage en réanimation", rappelle-t-elle, "mais avec la Covid-19 et d’après ce qu’on a pu voir cette année, c’est plus sérieux". Surtout au niveau de la détresse respiratoire, dans la mesure où "la Covid-19 peut rapidement causer des complications pulmonaires, contrairement à la grippe qui se dissipe petit à petit".

Quant au traitement, s’il existe un vaccin et des antiviraux pour lutter contre la grippe saisonnière, Mme Azizi note qu’il n’y a pas vraiment de traitements spécifiques, ni pour la grippe, ni pour la Covid-19.