Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu’au 10 mai


Rédigé par la rédaction le Jeudi 8 Avril 2021

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat par visioconférence, a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national jusqu’au 10 mai 2021, et ce dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la pandémie.



Prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu’au 10 mai
Le Conseil a approuvé le projet de décret n° 2.21.132 relatif au prolongement de la période de validité de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national présenté par le ministre de l’Intérieur, a indiqué un communiqué de l'Exécutif. 

"Dans un souci des pouvoirs publics de continuer à assurer l’efficacité des mesures et dispositions prises pour faire face à la propagation de la pandémie du  Covid 19 , ce projet de décret vise à étendre la période de validité de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national du samedi 10 avril 2021 au lundi 10 mai 2021 à 18:00 heures", précise-t-on de même source. 

Le projet de décret prévoit également la possibilité de l’allègement des mesures restrictives, selon l'évolution de la situation épidémique au Maroc. La faisabilité restera à la discrétion du ministère de l’Intérieur après examen de la situation sanitaire dans les provinces et régions du royaume. Les walis, gouverneurs, préfectures et provinces seront autorisés à décider d’alléger localement les mesures de confinement.

Les décisions prises par le gouvernement concernant le mois sacré de Ramadan, notamment l'interdiction des déplacements nocturnes, contribueront à éviter au Royaume la troisième vague du Covid-19 qui déferle sur l'Europe, et qui s'est révélée "forte, virulente et avec une vitesse de propagation rapide", a estimé mercredi le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi.

Ces décisions interviennent dans le sillage de l'augmentation des nouveaux cas positifs et cas sévères ou critiques relatifs au coronavirus, depuis deux semaines au niveau national, surtout à Casablanca et dans les grandes villes, indique le chercheur, notant que Casablanca enregistre à elle seule 12% des cas positifs au niveau national, et 70% respectivement des nouveaux cas et des cas en réanimation. 

Ces données inquiétantes soulignent la nécessité de prendre toutes les mesures pour faire face à la propagation du coronavirus et de ses variants, plus graves et plus contagieux, selon Tayeb Hamdi. 

  


Dans la même rubrique :
< >