Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Environnement

Projet de création de la Réserve de Biosphère du M’goun

Nouvelle aire protégée


Rédigé par la rédaction le Samedi 22 Février 2020



Selon nos sources, le Département des Eaux et Forêts est actuellement en cours de préparer la création d’une réserve de Biosphère du M’goun. Les réserves de biosphère sont des sites désignés par les gouvernements nationaux et reconnus par l’UNESCO dans le cadre de son Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB).

Cette classification ne fait pas partie des normes de l’UICN. Le réseau des réserves de biosphère marocaines, établi progressivement depuis 1998, compte aujourd’hui quatre Réserves de Biosphère réparties sur le territoire national et couvrant des écosystèmes particuliers des plus importants au niveau national : la sapinière marocaine (Réserve de Biosphère Intercontinentale de la Méditerranée), l’Arganeraie (Réserve de Biosphère de l'Arganeraie), les Oasis (Réserve de Biosphère des Oasis du Sud marocain) et la Cédraie (Réserve de Biosphère des Cèdres de l’Atlas).

Dans l’objectif de renforcer ce réseau, le Département des Eaux et Forêts a donc décidé de conférer à la section centrale du Haut Atlas, Nord M’goun, un statut de Réserve de Biosphère sur une superficie d’environ 1.181.490 ha, qui lui permettra de concilier ses fonctions environnementales, son intégrité écologique et ses services écosystémiques.

Les Réserves de Biosphère ont pour propos de concilier conservation de la diversité naturelle et culturelle et développement économique et social. Elles permettent de tester et développer des approches novatrices de développement durable du niveau local et au niveau international.

  


Dans la même rubrique :
< >