Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Prix des carburants : l’Observatoire du travail gouvernemental liste ses recommandations


Rédigé par Safaa KSAANI le Lundi 11 Avril 2022

L'Observatoire du travail gouvernemental, rattaché au centre "Al Hayat" du développement de la société civile, a élaboré un document opérationnel sur les mesures gouvernementales prises pour faire face à la hausse du prix des carburants.



Prix des carburants : l’Observatoire du travail gouvernemental liste ses recommandations
Dans son document, l'Observatoire du travail gouvernemental souligne "l'intervention gouvernementale positive" pour protéger le secteur des transports de l'augmentation des prix du carburant, et l'injection "positive" de fonds supplémentaires dans la Caisse de compensation pour maintenir les prix du gaz butane.

Sur le court terme, l’Observatoire recommande de poursuivre la subvention du carburant des professionnels, de renforcer les mécanismes de suivi et de permettre aux vrais acteurs d'accéder au soutien. Il appelle aussi à réviser ou geler les taxes appliquées sur les carburants pour une période de deux ou trois mois à l'horizon de la stabilité des prix des carburants au niveau international.

Sur le moyen terme, il est recommandé de travailler à résoudre le problème de la SAMIR, afin d'augmenter les capacités de raffinage et de stockage des hydrocarbures au Maroc et de contraindre les acteurs du secteur des hydrocarbures à accroître leurs investissements dans le domaine du stockage.

L’Observatoire recommande ensuite la réduction progressive de la valeur fiscale appliquée aux produits pétroliers pour permettre le renforcement du pouvoir d'achat des citoyens. Il appelle à améliorer les conditions de concurrence entre les différents acteurs dans le domaine des hydrocarbures et à imposer des mécanismes plus transparents pour assurer l'équilibre des prix et des profits.

Poursuivre l’amélioration et l’optimisation des services de transport public, afin de réduire la consommation intérieure des produits pétroliers sont parmi les recommandations de l'Observatoire sur le long terme. L’Observatoire appelle à encourager l'utilisation et l'acquisition de voitures électriques, par des mesures fiscales plus attractives et plus équilibrées et appelle à la diversification des sources d'énergie et à la poursuite des investissements dans les énergies renouvelables comme principale source de consommation d'énergie au Maroc, ce qui peut réduire la dépendance au pétrole et assurer la sécurité énergétique.