L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Présentation du Manifeste de l'Indépendance : L'Istiqlal se mobilise en faveur de la souveraineté nationale


Rédigé par Malak ELALAMI Lundi 16 Janvier 2023

Le Parti de l’Istiqlal a organisé, ce samedi, une cérémonie commémorant le 79ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Indépendance, présidée par le Secrétaire Général, Nizar Baraka, sous le thème « les changements structurels au service de l’équité ».



Phs Nedal
Phs Nedal
Cette cérémonie a été marquée par l’exposition d’une série de photographies dressant les portraits des signataires du Manifeste du 11 janvier 1944. Par ailleurs, l’événement a connu la participation de plusieurs cadres et militants de l’Istiqlal. Lors de cet événement, le SG du parti a abordé plusieurs causes nationales : la souveraineté du Maroc, les victoires enchaînées par la diplomatie marocaine, le chantier royal de la généralisation de la protection sociale, la question de l’eau et la stratégie adoptée par le Royaume en la matière. Toutes ces thématiques mènent à une seule et même conclusion : le Maroc de tous les changements.
 
Dans son allocution d’ouverture, Nizar Baraka a souligné que la présentation de ce document a représenté « un tournant décisif dans l’Histoire du Maroc contemporain ». Elle a « semé l’espoir dans le cœur des Marocains, ouvrant la voie à maints « changements politiques, démocratiques, juridiques, économiques et sociaux ». Par ailleurs, a-t-il rappelé, la présentation du Manifeste a permis la renaissance de toute une nation, témoignant d’une forte cohésion entre le Trône et le peuple.
 
« Le Sahara restera dans son Maroc jusqu’à la fin des temps »
 
 Cela fait 67 ans, jour pour jour, que le Royaume du Maroc engrange des succès dans le dossier de son intégrité territoriale. À cet égard, Nizar Baraka s’est réjoui de ladite cérémonie pour énumérer les victoires réalisées par le Maroc dans la question du Sahara. Cette question, a-til déclaré, connaît une avancée majeure et sans précédent dans l’Histoire du Maroc, et ce, grâce à la vision perspicace et le leadership clairvoyant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Cette transition est le fruit d’une série de victoires réalisées et d’efforts déployés par le corps diplomatique. Elle a été concrétisée, par ailleurs, « grâce à l’efficacité du Nouveau Modèle de Développement adopté par notre pays dans les provinces du Sud, qui était fidèle à 80% de ses engagements, faisant de grands succès dans divers domaines économiques, sociaux, environnementaux et culturels », a expliqué Baraka.
 
Et d’ajouter : les Etats-Unis ont reconnu la marocanité du Sahara, de nombreux pays se sont succédé pour soutenir le processus politique et mettre en avant les efforts sincères du Maroc incarnés dans le plan d’autonomie. Le Maroc continue de jouir d’un soutien grandissant et sans équivoque au sein des Nations Unies.
 
Maints changements…
 
Cette commémoration est une occasion privilégiée pour s’arrêter sur les différents chantiers et initiatives adoptés par le Royaume. Nizar Baraka a abordé, à cet égard, l’un de ces chantiers qui est le projet de généralisation de la protection sociale, lancé par le Souverain en avril 2021. Pour Baraka, ce chantier se veut « une étape importante sur la voie de la promotion de la justice sociale et spatiale et de la préservation de la dignité des citoyens ».

Le gouvernement a mobilisé, à cet effet, près de 9.5 milliards de dirhams pour la prise en charge des cotisations au régime de l’AMO des personnes en incapacité de paiement, une enveloppe budgétaire de 3 milliards de dirhams pour l’indemnisation des familles et 2.5 milliards de dirhams pour les programmes de soutien destinés aux veuves et aux personnes en situation d’handicap.

Et d’ajouter, « en plus des milliards de dirhams dépensés par le gouvernement pour atténuer les tensions sur la hausse des cours des matières premières, et pour réduire la pression inflationniste, protégeant ainsi le pouvoir d’achat des familles marocaines ». Baraka a souligné à cet égard les efforts menés par le gouvernement dans la réduction des disparités sociales et spatiales, et ce, à travers l’allocation d’environ 100 milliards de dirhams du budget de 2023 aux secteurs de la Santé et de l’Education, l’augmentation du SMIG dans le secteur privé et la réduction du nombre de jours nécessaires pour pouvoir disposer d’une pension de retraite : 1.320 jours de cotisation seulement seront exigés au lieu de 3.240 jours, l’augmentation du SMIG dans la Fonction publique à 3500 dh et finalement l’augmentation des salaires des médecins, des infirmiers et des professeurs universitaires.
 
L’eau, cette source de la vie
 
Le Secrétaire Général de l’Istiqlal, aussi ministre de l’Equipement et de l’Eau, a tenu à rappeler l’importance de la politique des barrages lancée dès les années 60 par Feu Sa Majesté Hassan II, dont le nombre dépasse les 149 actuellement, y compris 16 en cours de construction. En outre, le Maroc a adopté, en 2009, la Stratégie Nationale de l’Eau, mais plusieurs défaillances ont été constatées à son égard. Or, a-t-il relevé, le Maroc subit l’impact du changement climatique, comme le reste du monde, lequel entrave malheureusement l’exploitation de ces ressources et leur développement pour accompagner le besoin actuel de la population et des secteurs consommateurs d’eau dans le pays.

Face à tous ces défis, et compte tenu du stress hydrique dont le pays souffre à cause des années successives de sécheresse depuis 2018, le plan du Royaume s’est articulé autour de quatre grandes orientations, et puise sa force de frappe des Hautes Directives Royales. Ainsi, le Maroc s’est orienté vers la réutilisation des eaux usées et le dessalement de l’eau de mer, pour approvisionner les villes côtières en eau potable, et consacrer les eaux des barrages aux autres villes.

De plus, le gouvernement s’est engagé dans une politique de gestion et de rationalisation de l’utilisation de l’eau et a adopté une batterie de mesures pour la préservation des eaux souterraines et des nappes phréatiques qui constituent au Maroc une part importante du patrimoine hydraulique, agissant dans un sens de préservation des générations futures.

Malak ELALAMI 

Ministère des Affaires Etrangères
Ministère des Affaires Etrangères



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Juin 2023 - 22:34 Annulation du concert de Booba au Maroc







🔴 Top News