Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Plus de 20.000 morts aux Etats-Unis

Covid-19


le Lundi 13 Avril 2020

La barre des 20.000 est franchie aux Etats-Unis, où l’état de catastrophe majeure a été déclaré. Dans le monde, le covid-19 a fait au moins 103.141 morts.



Plus de 20.000 morts aux Etats-Unis
L’état de catastrophe majeure est déclaré dans les 50 États américains, ce pays étant le plus touché par le Covid-19 au monde avec plus de 20.000 décès et plus de 500.000 cas de contamination. La célébration de la fête des Pâques, la plus importante de la tradition chrétienne, sera inédite sans processions, ni services religieux traditionnels.

Dans la soirée de samedi, Donald Trump a déclaré l’état de catastrophe majeure dans le Wyoming. C’est la première fois de l’Histoire que tous les 50 États américains y sont assujettis, a tenu à souligner le porte-parole de la Maison-Blanche, Judd Deere.

L’université Johns Hopkins a annoncé dans la soirée un nouveau bilan quotidien de 1.920 décès en 24 heures aux Etats-Unis, ce qui constitue un léger ralentissement par rapport au bilan quotidien précédent.

Au total, depuis son apparition en Chine en décembre, le Covid-19 a tué plus de 100.000 personnes.A New York, la ville de loin la plus touchée des Etats-Unis, des images filmées avec un drone par un média local montrent des dizaines de cercueils rudimentaires en cours d’inhumation dans une fosse commune de Hart Island.

Cette île située au nord-est du Bronx est surnommée depuis longtemps «l’île des morts» car elle a été utilisée depuis le XIXe siècle pour inhumer les indigents. Le maire de New York, Bill de Blasio, a annoncé que les écoles publiques de la ville resteront fermées jusqu’à la fin de l’année scolaire. Cela «aidera clairement à sauver des vies», a-t-il dit.

Bilan aggravé dans le monde

Globalement et dans le monde, la pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 103.141 morts depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11h00 GMT.

Plus de 1.700.760 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 341.100 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

L’Italie, qui a recensé son premier décès lié au coronavirus fin février, est le pays le plus touché en nombre de morts avec 18.849 décès pour 147.577 cas. 30.455 personnes sont considérées comme guéries par les autorités italiennes.Après l’Italie, les pays les plus touchés sont les États-Unis avec 18.777 morts pour 501.615 cas, l’Espagne avec 16.353 morts (161.852 cas), la France avec 13.197 morts (124.869 cas), et le Royaume-Uni avec 8.958 morts (73.758 cas).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a dénombré au total 81.953 cas (46 nouveaux entre vendredi et samedi), dont 3.339 décès (3 nouveaux), et 77.525 guérisons.

L’Europe totalisait samedi à 11h00 GMT 71.335 décès pour 871.047 cas, les Etats-Unis et le Canada 19.356 décès (523.661 cas), l’Asie 4.718 décès (133.597 cas), le Moyen-Orient 4.632 décès (95.005 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 2.344 décès (56.888 cas), l’Afrique 692 décès (12.884 cas), et l’Océanie 64 décès (7.687 cas).

Ne pas relâcher le confinement

Comme les autres pays, les Etats-Unis doivent prendre garde à ne pas lever les mesures de confinement trop tôt, au risque de voir une nouvelle flambée de l’épidémie, ni trop tard, ce qui pourrait alourdir une facture économique déjà très douloureuse.

Le président Donald Trump l’a souligné vendredi: la décision de relâcher les mesures de distanciation et de confinement pour relancer l’économie des Etats-Unis sera «de loin la plus grande décision de ma vie», a-t-il dit.

Au Canada, la Chambre des Communes a adopté samedi un programme de subvention des salaires, présenté comme la plus vaste mesure économique du pays depuis la Seconde Guerre mondiale, pour aider les entreprises et leurs employés à traverser la crise provoquée par le coronavirus. Le montant de ce programme est évalué à 73 milliards de dollars (47 milliards d’euros).

Le responsable de la lutte contre la pandémie en Italie, Domenico Arcuri, a exhorté les Italiens à ne pas relâcher le confinement. «Nous ne sommes pas au bout du tunnel, au contraire, la fin du tunnel est encore loin, je vous supplie de rester à la maison et de faire attention», a-t-il déclaré.

Les contacts des personnes âgées avec leur environnement en Europe vont devoir rester limités au moins jusqu’à la fin de l’année en raison de la pandémie, a averti la présidente de la Commission européenne, Ursula van der Leyen.