Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Bien-Être

Piqûres de moustiques: Comment les apaiser ?


le Vendredi 12 Juin 2020



Piqûres de moustiques: Comment les apaiser ?
Les moustiques sont les ennemies de nos soirées et nuits d’été et de nos balades en pleine nature. Leurs piqûres provoquent démangeaisons, rougeurs et douleurs. Crème, gel antihistaminique ou huiles essentielles, des solutions existent pour vous soulager en cas de piqûre.

Généralement sans gravité, la piqûre de moustique provoque une réaction inflammatoire locale à l’origine des démangeaisons qui nous gênent tant. Premier réflexe à avoir : désinfectez la zone piquée avant d’appliquer un traitement apaisant.

Avant de soulager les démangeaisons provoquées par la piqûre, désinfectez la zone. Appliquez de l’eau et du savon ou une solution antiseptique. « Cette étape est très importante car elle permet d’éviter une infection de la zone piquée en cas de grattage intensif ayant provoqué une lésion », informe Zahi Aicha, Docteur en pharmacie. « Nos ongles sont porteurs de bactéries pouvant pénétrer sous la peau à la moindre plaie. Une fois la piqûre désinfectée, vous pouvez appliquer un traitement apaisant pour soulager les démangeaisons », ajoute la spécialiste.

Une crème apaisante pour éviter de se gratter

Si le bouton démange et qu’il est rouge, mais que sa taille n’est pas trop importante, appliquer une crème antiprurigineuse ou contenant un anesthésique local, disponibles en pharmacies.

« Ces crèmes atténuent la douleur due à la piqûre et calment l’envie de se gratter », explique Dr Zahi. « Il ne faut pas hésiter à en remettre deux à trois fois par jour jusqu’à ce que les démangeaisons disparaissent complètement. Attention, il ne faut pas utiliser ces crèmes sur un bouton qui est infecté ou suintant », prévient la pharmacienne.

Un gel antihistaminique en cas de réaction allergique 

« Lorsque les démangeaisons sont très importantes et que les piqûres forment des boutons qui enflent, c’est souvent le signe d’une petite réaction allergique », alerte Dr Aicha Zahi. Mieux vaut alors opter pour un gel apaisant, ou une crème, qui contient un antihistaminique ou de l’hydrocortisone et parfois les deux. Ne pas utiliser en cas d’infection cutanée.

Les dermocorticoïdes réduisent l’inflammation. Les crèmes à base d’antihistaminiques, elles, diminuent l’œdème qui se forme autour du point de piqûre.

L’huile essentielle de lavande pour une action complète

L’huile essentielle de lavande a une action anti-inflammatoire et anesthésiante locale. Dans ce cas, le camphre renforce l’action anesthésiante. « Elle est aussi antiseptique et cicatrisante », indique Dr Zahi. Appliquer sur le bouton 1 ou 2 gouttes et renouveler jusqu’à six-sept fois par jour.

  


Dans la même rubrique :
< >