Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Piqure de rappel : qu’est-ce que le programme Covax ?


Rédigé par Myriam Ketfi le Dimanche 2 Mai 2021

Ce programme a pour objectif d’assurer un approvisionnement équitable des vaccins parmi les pays du monde, indépendamment de leurs richesses.



Après le début du lancement des campagnes de vaccination qui ont commencé en décembre 2020, un milliard de doses de vaccin contre le Covid-19 ont été injectées à travers le monde, selon les données récoltées par le projet Our World in Data, de l’université d’Oxford. 
 
La majorité des pays dans le monde ont démarré leur campagne de vaccination, alors que celle-ci demeure un privilège pour pays riches ou à « revenu élevé », d’après la Banque Mondiale. Ces pays qui accueillent 16% de l’humanité, ont bénéficié de 47% des doses administrées alors que les pays à « faible revenu » n’ont enregistré que 0,2% des doses.

De plus, douze pays n’ont pas commencé à vacciner, parmi eux, sept en Afrique : Tanzanie, Madagascar, Burkina Faso, Tchad, Burundi, Centrafrique, Erythrée, trois en Océanie : Vanuatu, Samoa, Kiribati, un en Asie : Corée du Nord et Haïti pour les Caraïbes.

Mi-avril, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), choquait la planète en déclarant qu’une personne sur quatre est vaccinée dans certains pays riches pour une sur cinq cents dans les pays pauvres. Le président français, Emmanuel Macron a fait savoir que cette situation était « inacceptable », durant une conférence de l’OMS, le 23 avril, ajoutant « le temps est venu de partager ».

Le programme Covax ou le programme équitable ?
 
Covax est un programme qui s’inscrit dans le dispositif d’accélération aux outils de la lutte contre le Covid-19 (ACT), lancé fin avril 2020 par l’OMS, la Commission européenne, la France et la Fondation Bill et Melinda Gates. L’ACT réunit des gouvernements, des organisations mondiales de santé, des scientifiques, afin de donner un accès équitable aux traitements et vaccins.
 
Ainsi, le programme Covax veille à un approvisionnement équitable des vaccins. Pour l’heure, selon la Commission européenne, 191 pays sont concernés par ce programme. Ce dernier a pour objectif de mettre à disposition deux milliards de doses de vaccin contre le virus du Covid-19 à tous les pays du monde, notamment pour les 92 pays à revenu faible.
 
La liste des bénéficiaires du programme, dont le Maroc fait partie, avait été révélée au mois de février. 337 millions de doses devaient couvrir 3,3% de la population dans 145 pays. De plus, un stock d’environ 5% du nombre total de doses disponibles est mis en réserve, pour pallier d’éventuelles crises épidémiques graves.
 
D’après l’Unicef, 49 millions de doses de vaccins ont été réceptionnées dans 120 pays, à la fin du mois d’avril.
 

Quels vaccins pour ce dispositif ?

Le programme Covax gère un catalogue de vaccins « le plus vaste et le plus diversifié au monde », avec neuf vaccins candidats en développement et neuf autres en cours d'évaluation. Toutefois, l’OMS n’a donné son approbation qu’à trois vaccins : celui développé par Pfizer-BioNTech, celui du suédo-britannique AstraZeneca et celui du géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson. Le vaccin AstraZeneca reste majoritairement utilisé, car il a l'avantage de pouvoir être stocké avec des moyens de réfrigération classiques. Alors que peu de pays réceptionnent le vaccin Pfizer-BioNtech, acheté à « prix coûtant » et qui doit être conservé entre − 80C et − 70C.
 
En 2020, 2 milliards de dollars ont été récoltés pour financer le projet Covax, et l’OMS estime qu’il faut 5 milliards de dollars supplémentaires pour le mener à bien. Pour le moment, le programme reste assez lent et loin de son objectif qui était de livrer 500 millions de doses à la fin du premier semestre 2021. En plus, le blocage des exportations de doses du vaccin d’AstraZeneca fabriquées en Inde va s’accompagner de retards de livraisons.