L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

PayPal : Pas de sanction en cas de «désinformation»


Rédigé par Mariem LEMRAJNI le Lundi 10 Octobre 2022

L’entreprise américaine PayPal fait machine arrière après avoir annoncé une sanction de 2500 dollars en cas de désinformation et examine une erreur dans la mise à jour de ses conditions d’utilisation.



PayPal : Pas de sanction en cas de «désinformation»
Sous le feu des critiques, PayPal, leader incontesté en matière de paiement en ligne, a mis à jour sa politique d’utilisation pour les utilisateurs. Avec une mesure, annoncée pour le 3 novembre prochain, qui a déclenché la réaction des internautes: l’entreprise se réservait le droit de saisir 2500 dollars si un utilisateur diffusait de la «désinformation». Une règle ajoutée par erreur et qui ne sera jamais mise en application, assure désormais l’entreprise.

PayPal est une entreprise américaine qui représente le plus grand système de transfert d’argent, de facturation et de paiement en ligne du monde entier. Elle compte plus de 100 millions de comptes dans 202 pays et régions du monde et permet aux acheteurs et aux vendeurs d’envoyer et de recevoir des paiements en ligne.

Adoptant un traitement et une analyse des données plus rapidement pour identifier des modèles de fraude émergents en temps réel, PayPal a cherché à construire une plateforme de prise de décision tout en minimisant la friction des utilisateurs finaux. L’entreprise se réserve le droit de saisir une pénalité de 2500 dollars sur le compte des utilisateurs qui s’adonnent à des activités illégales comme la promotion de la vente de drogues ou la normalisation de la violence.

Néanmoins, la mise à jour entretenue de ces règles incluant la sanction à l’encontre des internautes qui diffusent des messages encourageant la désinformation a été critiquée par des anciens cadres de l’entreprise. Elon Musk, un des cofondateurs de l’entreprise, a approuvé un commentaire émit par David Marcus, ancien président de Paypal, qui n’a pas manqué de critiquer fermement la politique d’utilisation de PayPal.

«Il m’est difficile de critiquer ouvertement une entreprise que j’ai aimée et à laquelle j’ai tant donné. Mais la politique d’utilisation de PayPal va à l’encontre de tout ce en quoi je crois. Une entreprise privée va donc décider de prendre votre argent si vous dites quelque chose qui ne lui plait pas. Folie».

D’autre part, PayPal s’est excusée pour la confusion ainsi générée et a spécifié que la correction de l’ensemble des pages concernées était en cours. Toutefois, «cette politique n’appliquera aucune sanction financière à un utilisateur en raison de la diffusion de désinformation», a par la suite assuré l’entreprise auprès du média américain Axios.








🔴 Top News