L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Parlement : Akhannouch tire à boulets rouges sur Mohammed Ouzzine


Rédigé par H. B. Lundi 8 Mai 2023

Le Chef de Exécutif marocain a pris à partie le député Mohammed Ouzzine, lui reprochant de ne pas avoir des opinions et des positions dignes du grand parti politique qu'il dirige. Mais encore...



Le Chef du Gouvernement Aziz Akhannouch a fustigé, au sein de l'Hémicycle, dans un langage des plus acerbes Mohamed Ouzzine, député et secrétaire général du parti du Mouvement Populaire, en estimant qu'il "est passé de la composition de poèmes à l'agitation" et en s'adressant à lui en ces termes : "Sais-tu tout de même que tu es devenu, par les temps qui courent, le chef d'un grand parti?"

Les réflexions de Akhannouch ont été formulées alors qu'il répondait aux questions des députés de la Chambre des représentants, dans le cadre de la séance mensuelle de reddition des comptes qui s'est tenue lundi, sur "la vision du gouvernement concernant la mise en place d'un système national de souveraineté alimentaire".

Le responsable gouvernemental s'est adressé au député en portant à son attention que la direction d'un parti de la taille du sien est une "grande responsabilité", précisant que ses "propos incitatifs à l'égard des citoyens sont une cause d'étonnement....". 

Dans le même contexte, Akhannouch a affirmé que son gouvernement "s'oppose très fermement à la dérive, au débat vulgaire, au populisme et à la pratique de l'opposition d'une manière qui porte atteinte aux acquis de notre pays". Cependant, le Chef de l'Exécutif a tenu à nuancer : "Ce débat ne vise pas l'opposition dans son ensemble, car certaines de ses composantes accomplissent leur travail constitutionnel de manière responsable".

Akhannouch a également critiqué ce qu'il a défini comme une "rhétorique politique et superficielle", en ce qui concerne la situation récente marquée par la hausse des prix et l'inflation criarde, en attirant l'attention sur le fait que "les changements connus dans la communauté internationale indiquent davantage de défis dont les niveaux sont difficiles à prévoir et dont les mouvements ne peuvent pas être contrôlés". Surtout face aux différents pays du monde qui, dans le sillage de la crise sanitaire, s'empressent d'obtenir des ressources pour renforcer leur souveraineté nationale.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Février 2024 - 10:38 Enfin, un salon du Gaming débarque à Rabat







🔴 Top News