Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Parc éolien de Taza : lancement de la première phase de construction


Rédigé par Hajar Lebabi le Jeudi 10 Septembre 2020

EDF Renouvelables de France (EDF-EN), la maison de commerce japonaise Mitsui et les autorités marocaines de l’énergie et de l’électricité ont annoncé le lancement de la construction de la première phase du parc éolien de Taza.



Parc éolien de Taza : lancement de la première phase de construction
Dans un communiqué, l'Agence marocaine pour l'énergie durable (MASEN), l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE), et les entreprises internationales ont annoncé que les conditions sont «toutes réunies pour le lancement de la construction».

Le parc éolien de Taza sera situé à environ 15 kilomètres au nord-ouest de la ville, indique le communiqué.

La première phase comprendra 27 éoliennes d'une capacité de 87 mégawatts, sur une capacité de 159 mégawatts dont disposera le parc éolien.

Le démarrage des travaux «fait suite à la finalisation de divers accords et contrats avec des entités publiques marocaines, des parties prenantes (ONEE et MASEN) et la mise en place de financements fournis par des banques internationales».

La liste des banques comprend la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC), «Nippon Export and Investment Insurance (NEXI)», «Sumitomo Mitsui Banking Corporation (SMBC)», MUFG Bank et la BMCE.

Les investisseurs apporteront un budget de 1,5 milliard de dirhams (163 millions de dollars) pour la première phase du projet.

EDF et Mitsui représentent respectivement 60% et 40% des intérêts privés du projet et détiendront ensemble 65% du capital de la société de projet.

L’ONEE, MASEN et le Fonds Hassan II du Maroc détiendront 35 actions.

Les entreprises mobiliseront un personnel de 500 personnes pour mener à bien le projet, qui vise à contribuer au développement économique et social de la région. Le projet devrait être opérationnel début 2022.

«La production du parc équivaudra à la consommation annuelle d’électricité de 350 000 personnes, soit environ 70% de la population d’une province telle que Taza», indique le communiqué.

Les entreprises marocaines et internationales ont signé l'accord pour le projet en décembre 2019. L'infrastructure cherche à atténuer 200 000 tonnes d'émissions de CO2 par an dans la première phase.

«Le projet prévoit une compensation industrielle, en vertu de laquelle le promoteur privé s'engage à investir et à acquérir des biens et services auprès d'entreprises marocaines», a déclaré le ministère de l'Energie, des Mines et de l'Environnement après la signature de l'accord.

Le projet de parc éolien de Taza s'inscrit dans la démarche des énergies renouvelables du Maroc, qui vise à augmenter en permanence la part des énergies renouvelables dans le mix électrique à 52% d'ici 2030.

Il convient de rappeler qu'un rapport du Conseil économique, social et environnemental du Maroc (CESE) a déclaré en juillet que le pays d'Afrique du Nord avait le potentiel de produire 96% de son électricité à l'aide d'énergies renouvelables d'ici 2050.

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:25 El Hajeb : Le lycée Ibn Al Khatib mis en quatorzaine.