L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Palestine : Le Pentagone presse Israël à protéger les civils à Gaza


Rédigé par L'Opinion Mercredi 27 Mars 2024

Les dirigeants américains de la défense ont pressé mardi leurs homologues israéliens de veiller à ce que toute opération militaire dans la ville méridionale de Rafah se déroule par phases afin de protéger les civils et de garantir l’acheminement de l’aide.



Les dirigeants américains ont constamment mis en garde contre une invasion terrestre de Rafah et ont insisté pour une opération alternative, plus précise.

Un haut responsable du Pentagone, sous couvert d’anonymat, a décrit la réunion au Pentagone qui a duré 90 minutes comme très productive et «vraiment assez importante», mais a hésité lorsqu'on lui a demandé si le secrétaire à la Défense Lloyd Austin cherchait à conditionner la future aide militaire américaine à Israël à une amélioration de la situation humanitaire à Gaza.

Lloyd Austin a déclaré que les États-Unis continueraient à soutenir le droit d'Israël à se défendre, a déclaré le responsable du Pentagone, qui s'est entretenu avec les journalistes sous couvert d'anonymat pour décrire une réunion privée qui survient alors que les tensions ont augmenté entre les États-Unis et Israël, découlant de la frustration mondiale généralisée face à l'escalade de la crise humanitaire à Gaza et à la discorde politique entourant les efforts visant à parvenir à un cessez-le-feu.
 
Des pertes civiles «beaucoup trop élevées» à Gaza
 
Le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a déclaré dans un communiqué qu'ils avaient discuté de « l'importante coopération entre les institutions de défense israéliennes et américaines pour garantir l'avantage militaire qualitatif d'Israël dans la région ».

Le responsable américain de la défense a refusé de fournir des détails sur la réponse de Gallant. « La conversation a été très bonne aujourd'hui entre le secrétaire et le ministre. Ils se connaissent bien. Ils se font confiance. Ils sont amis. Et donc le partage des idées du secrétaire, je dirais, oui, a été accueilli par des oreilles très réceptives », a déclaré le responsable.

Au début de la réunion, Austin a déclaré qu’ils discuteraient d’autres moyens de cibler le Hamas à Rafah, et il a décrit les pertes civiles à Gaza comme « beaucoup trop élevées » et les livraisons d’aide comme « beaucoup trop faibles ».

Mais il a également réitéré sa conviction qu’Israël a le droit de se défendre et que les États-Unis seraient toujours là pour l’aider.

Gallant, quant à lui, a souligné les menaces persistantes contre Israël et a déclaré que la réunion aborderait les moyens de détruire le Hamas et de libérer les otages israéliens, ainsi que les plans visant à ramener les résidents déplacés dans leurs foyers.
 
Par ailleurs, les États-Unis ont une nouvelle fois exhorté Israël à renoncer à son projet de mener une opération terrestre de grande envergure à Rafah, où plus de 1,5 million de Palestiniens déplacés se sont réfugiés après des mois de combats à Gaza.

«Nous partageons l’objectif d’Israël de vaincre le Hamas, mais une opération militaire terrestre de grande envergure à Rafah n’est pas le moyen d’y parvenir», a affirmé mardi l’ambassadeur américain Robert Wood au Conseil de sécurité de l’ONU.

«Cela risque de tuer davantage de civils et de perturber encore plus l’acheminement de l’aide humanitaire. C’est pourquoi nous conseillons à Israël de trouver une meilleure solution ».

Wood a également indiqué que Washington s’efforçait d’accroître considérablement l’aide humanitaire à Gaza, «où les civils dans le besoin ne reçoivent pas suffisamment d’aide».

«La réalité, c’est que des enfants meurent de faim parce que l’aide humanitaire ne peut pas leur parvenir», a-t-il fait remarquer.

«Aucun enfant ne devrait mourir de malnutrition à Gaza ou ailleurs. La totalité de la population de Gaza est confrontée à des niveaux élevés d’insécurité alimentaire aiguë».

Après cent soixante-dix jours de combats entre Israël et le Hamas, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté lundi la résolution 2728, appelant à une cessation des hostilités pendant le mois sacré, conduisant «à un cessez-le-feu durable et viable».
 

« Les soldats israéliens se sont comportés en monstres »

Des survivants de l’attaque israélienne contre l’hôpital al-Chifa et ses environs dans la ville de Gaza ont décrit à la presse le raid qui se poursuit depuis une semaine sur le complexe hospitalier et ses environs.

Les forces israéliennes ont lancé leurs attaques et leur siège de l’hôpital al-Chifa le lundi 18 mars. Ce complexe médical est le plus important de la bande de Gaza. Quelque 30.000 Palestiniens y avaient trouvé refuge avant ce raid.

L’organisation de défense des droits de l’Homme Euro-Med Human Rights Monitor a déclaré samedi 23 mars avoir documenté « une série de crimes commis systématiquement par les forces israéliennes » dans la zone de l’hôpital au cours de la semaine précédente.

Adel AbdRabbouh, un Palestinien de 29 ans, raconte à Middle East Eye (MEE) que des « milliers de balles » ont été tirées sur l’hôpital, ce qui l’a contraint à rester sur place par crainte d’être abattu en fuyant le bâtiment.

« Les gens tombaient [...] comme des feuilles sous les balles israéliennes ; les patients restaient seuls, gémissant de douleur à l’intérieur ; les femmes appelaient leurs enfants, et les enfants criaient de panique. Voilà à quoi ressemblait la scène », décrit-il à Middle East Eye.

Son frère, Abdul Rahman, était parmi les détenus qui ont fui vers le sud. Il évoque lui aussi leur calvaire qui a duré deux jours, expliquant qu’ils ont souffert d’une « faim extrême » jusqu’à leur arrivée dans le sud.

« Si quelqu’un osait demander de l’eau, il se faisait tirer dans les jambes. Nous avons souffert d’une faim extrême pendant deux jours ».

Il témoigne avoir vu un garçon de 8 ans se faire tirer dans la jambe par un soldat israélien alors qu’il demandait à voir sa famille.
« Les soldats israéliens se sont comportés comme des monstres », dit-il.
 



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News