L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



International

Palestine : Grève dans les écoles d’Al Qods


Rédigé par L'Opinion le Lundi 19 Septembre 2022

Les grévistes des écoles d’Al Qods exigent l'annulation de "l'israélisation" des programmes. Les organisations palestiniennes exigent que les écoles apprennent le contenu du système éducatif palestino-jordanien.



Palestine : Grève dans les écoles d’Al Qods
De nombreuses écoles d’Al Qods ont fermé leurs portes, lundi, et ont annoncé une grève générale, en signe de protestation contre "l'israélisation" du système éducatif dans l'Est de la ville.

Au début, c'était environ 1% des écoles qui enseignaient le système éducatif israélien. Aujourd'hui, c'est déjà 15%. Des éléments israéliens ont été introduits dans le système éducatif aux dépens des Palestiniens. Il ne s'agit pas d'un changement total des manuels, mais d'un oubli et de petites modifications apportées au contenu.

Les organisations palestiniennes, dirigées par le Fatah, se sont vigoureusement opposées à ce processus, et ont soutenu les écoles qui enseignent le système éducatif palestinien à Al Qods.

La grève touchait au début les écoles privées, mais s’est élargie à d’autres établissements, qui ont répondu à l’appel des organisations palestiniennes, et s’étaient joints à la grève.
 
Rejet de tout programme « en contradiction avec notre religion et nos croyances »
 
Pour sa part, le chef du Conseil islamique suprême de la ville occupée d’Al Qods, le prédicateur de la mosquée Al-Aqsa, Sheikh Ikrima Sabri, a mis en garde contre le danger que les autorités d'occupation israéliennes imposent le programme scolaire israélien dans les écoles de la ville occupée de Jérusalem.

Cheikh Sabri a souligné que "la lutte contre l'occupation israélienne du peuple palestinien ne s'est pas arrêtée, et maintenant il essaie d'imposer le programme scolaire israélien à nos enfants résidents à Jérusalem".

Dans une déclaration à la presse, il a affirmé: "Notre position depuis 1967 n'a pas changé et ne changera pas en rejetant tout programme qui contredit notre religion et nos croyances".

Sabri a apprécié "la position des familles des élèves en déclarant lundi une grève scolaire, en rejet de ce prétendu programme, et afin de préserver le programme palestinien".

Le prédicateur d'Al-Aqsa a souligné l'importance de la participation des parents et de chacun dans toutes les activités "rejetant les plans de l'occupation en judaïsant le programme d'enseignement agréé par les Palestiniens dans la ville occupée de Jérusalem".

De son côté, le ministère palestinien de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur dans la bande de Gaza a affirmé que « l'occupation israélienne poursuit son agression barbare contre notre peuple et son caractère sacré, ciblant l'éducation, les enfants, les élèves et les établissements d'enseignement, et les programmes palestiniens »,  rejetant fermement "la tentative de l'occupation d'imposer des programmes d'études déformés et falsifiés aux écoles palestiniennes de la bande de Gaza"  et d’Al Qods".
 
Ferme condamnation de la mesure israélienne
 
"Dans un mouvement raciste et extrémiste qui représente une violation flagrante des droits de l'Homme et de l'éducation, l'occupation a pris la décision d'imposer des programmes et des livres déformés et déformant la réalité aux écoles palestiniennes d’Al qods, pour qu'ils soient enseignés de force", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le ministère a averti que les programmes scolaires israéliens "enlèvent toutes les valeurs nationales et sociales contenues dans les programmes approuvés par le ministère palestinien de l'Éducation", condamnant "fermement cette mesure israélienne".

La même source a souligné son refus catégorique d'apporter « tout changement dans la forme et le contenu des programmes scolaires palestiniens à Jérusalem », déclarant que « cette année sera l'année de la souveraineté de l'éducation à Jérusalem », ajoutant : « Nous rejetons toute forme de changer les programmes. »

Et de noter que « la tentative d'Israël de déformer les programmes est une tentative misérable et ratée parce que l'héritage palestinien, la mémoire palestinienne et le droit palestinien sont clairs ».

Le ministère de l'Éducation a annoncé le lancement de nombreux événements et activités dans les écoles cette semaine, afin de souligner "notre rejet de la hiérarchie des programmes à Al Qods, et un soutien à notre peuple dans notre capitale éternelle".

Il est à noter que les comités de parents des écoles de la ville Sainte ont achevé lundi les préparatifs de la grève dans toutes les écoles de la ville.


Arrestation du directeur d’Al-Aqsa par les forces israéliennes
 
Les forces d'occupation israéliennes ont arrêté, lundi, le directeur de la mosquée Al-Aqsa, Cheikh Omar Al-Kiswani, après avoir perquisitionné sa maison et vandalisé son contenu.

L'administration de la mosquée d’Al-Aqsa a déclaré que "les forces de l'armée d'occupation, la police et les éléments de renseignement ont fait une descente dans la maison du cheikh et l'ont arrêté, ont fouillé sa maison et ont confisqué son ordinateur et de nombreux biens".

L'arrestation du directeur d'Al-Aqsa par l'occupation intervient avant la période des fêtes juives, que des groupes extrémistes exploitent pour mener à bien la plus grande prise d'assaut de la sainte mosquée Al-Aqsa.

La mosquée Al-Aqsa est le théâtre d'incursions quotidiennes intenses d'extrémistes israéliens, en réponse aux appels des groupes de colons à prendre d'assaut la mosquée Al-Aqsa en souvenir de la soi-disant « destruction du Temple ».

Selon les médias hébreux, le nombre de colons prenant d'assaut la mosquée Al-Aqsa a été multiplié par plus de 10 au cours de la dernière décennie, ce qui a incité un écrivain israélien à affirmer que la mosquée bénie Al-Aqsa est entrée dans une « nouvelle ère ».
 








🔴 Top News










 
Other