L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Palestine : Au 1er jour du Ramadan, il pleut des bombes et des… tracts sur Gaza


Rédigé par L'Opinion Lundi 11 Mars 2024

Plusieurs Palestiniens ont été tués ou blessés, lundi à l'aube, premier jour du mois de Ramadan, lors de raids israéliens sur des maisons dans la bande de Gaza. Et dans sa monstrueuse «mansuétude», Israël a largué avec les bombes des tracts appelant la population gazaouie, au bord de la famine, à nourrir les nécessiteux.



Les forces israéliennes ont perpétré des massacres contre des familles dans la bande de Gaza, entraînant la mort de 67 Palestiniens et la blessure de 106 autres, au cours des dernières 24 heures, coïncidant avec le premier du mois sacré du Ramadan.

Le bilan des morts dans la bande de Gaza s'est élevé à 31.112 martyrs, dont la majorité sont des enfants et des femmes.

Le nombre des blessés s'est alourdi à 72.760 depuis le début de l'agression, alors que des milliers de victimes restent toujours sous les décombres.

72% des victimes de l'agression étaient des enfants et des femmes, tandis que le bilan des morts dues à la malnutrition et à la déshydratation s'élève à 25 martyrs.

Plus tôt dans la journée, des avions d'occupation ont ciblé des maisons peuplées à Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, faisant un certain nombre de martyrs.

Un certain nombre de Palestiniens ont été martyrisés et d'autres ont été blessés dans le bombardement d'une maison du quartier d'Al-Zaytoun, au sud-est de la ville de Gaza. Dans le quartier d'Al-Sabra, au sud de la ville de Gaza, plusieurs citoyens ont été blessés par le bombardement de plusieurs maisons.

L'armée de l'air d'occupation a également lancé des raids visant l'ouest de la ville de Gaza et une maison du camp de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza.
 
Les Palestiniens accueillent le Ramadan avec davantage de famine
 
Dans le sud de la bande de Gaza, d'autres personnes ont été tuées et d'autres blessées dans un attentat à la bombe visant une maison à l'est de Rafah. Le correspondant d'Al-Mayadeen a rapporté que « l'armée » d'occupation a mené des opérations de bombardement dans la région de Hamad, au nord-ouest de Khan Yunis, au sud de la bande de Gaza.

L'occupation a bombardé des terres agricoles près de la frontière égypto-palestinienne, dans le quartier d'Al-Salam à Rafah.

La veille dimanche, le bureau des médias du gouvernement à Gaza a déclaré que le peuple palestinien de la bande de Gaza « accueille le mois sacré du Ramadan avec davantage de guerre de famine, de déplacements, de meurtres, de siège et de génocide, dans un terrible crime contre l'humanité commis par les Israéliens ».
 
Toujours d'après la même source, la plupart des raids de la nuit dernière ont eu lieu au moment du s’hour.
 
Des tracts israéliens appelant les affamés à nourrir plus affamés qu’eux
 
Dans un geste dénoncé comme une forme de « torture psychologique » alors que plusieurs organisations humanitaires ont déclaré que Gaza était au bord de la famine, Israël a procédé à un largage de tracts appelant la population de la bande de Gaza à « nourrir les nécessiteux et à parler avec gentillesse ».

Les Palestiniens ont dénoncé le largage de tracts par Israël sur Gaza à l’occasion du mois sacré du Ramadan comme relevant de la « torture psychologique ».

Les tracts appellent les citoyens à « nourrir les nécessiteux et à parler avec gentillesse » à un moment où des centaines de milliers de personnes dans ce territoire assiégé souffrent de la faim en raison du blocus israélien sur les approvisionnements en nourriture et en eau, alors qu’au moins 25 Palestiniens sont morts de déshydratation et de malnutrition.

Le tract, rédigé en arabe, comporte des images de lanternes typiquement utilisées comme décorations pour le Ramadan.

On peut y lire une prière demandant à Dieu que « le jeûne soit accepté et les péchés pardonnés» et que les Palestiniens de la région aient une « délicieuse rupture du jeûne ».

May el-Sadany, avocate spécialisée dans les droits de l’Homme, a qualifié ce geste de « profondément dépravé », ajoutant qu’Israël était « responsable de la famine du peuple palestinien ».

La journaliste palestinienne Hebah Jamal l’a qualifié de « torture psychologique ».

« Nourrir les nécessiteux ? Et donc, l’ensemble de la population de Gaza ? Ce qu’ils ne peuvent pas faire parce qu’Israël a coupé leur approvisionnement en nourriture », a répondu un autre utilisateur X.

Le Ramadan débute en Palestine tandis qu’environ deux millions de Palestiniens de Gaza ont été expulsés de leurs foyers et villes et déplacés de forces selon les Nations unies. La plupart d’entre eux sont réfugiés dans des camps de déplacés, des écoles et des abris de fortune, mais toujours cibles des raids et bombardements israéliens.
 

Israël poursuit sa vague d'arrestations des Palestiniens en Cisjordanie occupée

Dimanche, veille du premier jour du Ramadan, plus de 25 Palestiniens ont été arrêtés par les forces d’occupation israéliennes, portant le nombre total de détenus en Cisjordanie occupée à 7530 depuis le 7 octobre dernier, révèle un communiqué conjoint de l’Autorité pour les Affaires des Prisonniers et Ex-Prisonniers et le Club des Prisonniers Palestiniens.

Le communiqué souligne que ''les forces d'occupation israéliennes ont arrêté au moins 25 Palestiniens de Cisjordanie, dont des enfants et d'anciens prisonniers, dimanche et lundi matin. Et de préciser que la plupart des arrestations se sont concentrées dans les gouvernorats de Ramallah, Qalqilya, Salfit et Bethléem.

Des témoins ont rapporté que des affrontements ont éclaté dans le camp de réfugiés de Balata entre des dizaines de Palestiniens et l'armée israélienne qui a utilisé des balles réelles et des bombes lacrymogènes.

Depuis le déclenchement de l’agression israélienne dans la bande de Gaza, l’armée israélienne a intensifié ses opérations militaires en Cisjordanie occupée, faisant plus de 425 morts et 4.700 blessés. Elle a également procédé à l’arrestation de milliers de Palestiniens et à la destruction d’infrastructures dans plusieurs villes et villages de ce territoire.
 



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News