Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Ouverture des frontières : Nasser Bourita privilégie la prudence


Rédigé par Anass Machloukh le Lundi 24 Janvier 2022

Interrogé au Parlement sur la possibilité de rouvrir les frontières aériennes, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, s’est montré circonspect, estimant qu’il faut examiner attentivement la situation épidémiologique avant de prendre quelconque décision. Détails.



Après l’entrée au Maroc du variant Omicron, qui est devenu majoritaire, la pertinence du maintien de la fermeture des frontières est de plus en plus remise en question par les citoyens d’autant plus que plusieurs experts scientifiques ont plaidé ardemment pour la reprise des vols internationaux. Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des MRE, Nasser Bourita, ne semble pas partager l'enthousiasme des experts et demeure prudent. C’est en tout cas l’impression qu’il a donnée, lors de son passage à la Chambre des représentants où il a pris part à la séance hebdomadaire consacrée aux questions orales. Interrogé sur les frontières, le Chef de la diplomatie marocaine a reconnu que la question des frontières est débattue actuellement dans les cercles de prise de décision, tout en manifestant son inquiétude quant à la situation épidémiologique qui demeure, selon lui, encore préoccupante. “Les données de la situation de la pandémie sont toujours effarantes bien que nous ayons commencé à dépasser le pic de la troisième vague”, a-t-il mis en garde, ajoutant que les contaminations et les cas admis en réanimation méritent un examen approfondi avant de prendre quelconque décision.


Aux yeux de Nasser Bourita, la prudence demeure de mise puisqu’il faut, pense-t-il, scruter attentivement les expériences des pays qui ont ouvert leurs frontières. Cependant, le ministre n’a pas caché son souhait de rouvrir les frontières pourvu que toutes les conditions soient réunies pour assurer la sécurité aussi bien des voyageurs extérieurs que de la population marocaine.


Plusieurs experts tels qu’Azeddine Ibrahimi, Tayeb Hamdi et Jaâfar Heikel, se sont tous prononcés en faveur de la réouverture des frontières et la reprise des vols internationaux. Estimant que les visiteurs venus de l’Étranger ne présentent plus aucun risque sur le plan sanitaire maintenant qu’Omicron est devenu dominant, ces experts jugent que c'est le moment opportun pour désenclaver le pays et permettre aux secteurs économiques impactés de respirer de nouveau. Le Maroc, rappelons-le, ferme ses frontières aériennes depuis le 28 novembre 2021. Des vols exceptionnels ont été organisés pour le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger.