Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Opportunités logistiques : Marchés émergents, le Maroc surclasse les pays africains


Rédigé par Wolondouka SIDIBE le Jeudi 10 Février 2022

Confortant les opportunités logistiques nationales et internationales tout en consolidant les fondamentaux de l’entreprise ainsi que la préparation numérique, le Maroc se classe au 20ème rang de Agility Emerging Markets Logistics Index 2022, devenant de facto le numéro UN en Afrique parmi les 50 marchés émergents les plus dynamiques du monde. Analyse.



Assurément, le Maroc entame la nouvelle année sur des chapeaux de roue, n’en déplaise aux irréductibles pays ennemis du Royaume. Qu’ils soient voisins ou éloignés. En atteste le dernier classement d’Agility Emerging Markets Logistics Index 2022, publié avant-hier mardi. Dans ce rapport, qui a concerné 50 marchés émergents les plus dynamiques de la planète, le Maroc occupe le 20ème rang mondial, occupant du coup le 1er rang à l’échelle africaine.

Pour comprendre la portée de cette étude, il faut savoir que l’indice d’Agility Emerging Markets Logistics Index classe les pays en fonction de leur compétitivité globale, de leurs atouts logistiques, de leur climat des affaires et, pour la première fois (pour 2022), de leur préparation numérique. Des facteurs qui les rendent attractifs pour les prestataires logistiques, les transitaires, les transporteurs aériens et maritimes, les distributeurs et les investisseurs.

En outre, environ les deux tiers des 756 professionnels du secteur interrogés par l’Agility pensent que les expéditeurs verront les tarifs de fret baisser d’ici la fin de l’année. Tandis que quatre-vingt pour cent voient les goulots d’étranglement portuaires, les pénuries de capacité aérienne et les problèmes de camionnage s’atténuer d’ici la fin de l’année.

Autrement dit, la plupart des dirigeants de l’industrie de la logistique voient une croissance économique modérée à forte et peu ou pas de risque de récession en 2022, même sans un soulagement immédiat des chaînes d’approvisionnement encombrées et des taux de fret maritime et aérien extrêmement élevés déclenchés par la pandémie de Covid-19.

Politique économique

Le décor ainsi planté permet d’apprécier la performance du Maroc dans ce classement, qui conforte sa politique économique et l’efficacité de sa stratégie anticipatrice. D’ailleurs, le Royaume peut s’enorgueillir de ce classement puisqu’il est suivi de l’Egypte et l’Afrique du Sud (respectivement 21ème et 24ème rang mondial dans l’indice 2022). Pour ce qui est de la Tunisie et de l’Algérie, elles se situent respectivement au 5ème et 3ème en Afrique (36ème et 37ème parmi les 50 pays émergents).

Dans les différents compartiments concernés par l’enquête, le Maroc a obtenu la note de 4,59 pour les opportunités logistiques nationales ; 5,00 pour les opportunités logistiques internationales et 6,81 respectivement pour les fondamentaux de l’entreprise et la préparation numérique : 6,81. Soit un coefficient global de 5,04.

Dans le classement général, la Chine domine le tableau suivie de l’Inde. Ce sont les deux plus grands pays du monde, les Émirats Arabes Unis, la Malaisie, l’Indonésie, l’Arabie Saoudite, le Qatar, la Thaïlande, le Mexique et la Turquie complètent le top 10. Le Vietnam, n° 8 en 2021, est tombé au 11ème rang, échangeant sa place avec la Thaïlande. Les économies du Golfe persique ont de nouveau affiché les conditions les plus favorables aux entreprises, s’emparant de cinq des six premières places. Le top 10 des fondamentaux des entreprises : EAU, Malaisie, Arabie Saoudite, Qatar, Bahreïn, Oman, Chili, Chine, Maroc, Jordanie. Un autre État du Golfe, le Koweït, était N° 12.

Il faut rappeler que pour la première fois, l’indice a noté les pays en fonction de leur préparation au numérique : compétences numériques, formation, accès à Internet, croissance du commerce électronique, climat d’investissement et capacité à soutenir les startups, ainsi que des facteurs de durabilité tels que le mix d’énergies renouvelables, la réduction de l’intensité des émissions et initiatives vertes.

Climat d’investissement

Dans son analyse à la publication de ce rapport, le PDG d’Agility, Tarek Sultan, estime que l’optimisme de l’industrie reflète le fait que les économies émergentes deviennent plus résilientes et trouvent des moyens de surmonter les perturbations de la chaîne d’approvisionnement. Avant d’ajouter que si les marchés émergents peuvent obtenir un meilleur accès aux vaccins et donner un coup de pouce aux petites entreprises, ils peuvent contribuer à alimenter une reprise mondiale large et dynamique. Toujours est-il que le Maroc se positionne en tant que leader et une locomotive dans la relance post Covid-19.

Rappelons qu’Agility est une société de chaîne d’approvisionnement mondiale, un leader et un investisseur dans la technologie pour améliorer l’efficacité et la durabilité de la chaîne d’approvisionnement. C’est aussi un pionnier sur les marchés émergents et l’un des plus grands propriétaires et promoteurs privés de parcs d’entreposage et d’industries légères au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie.

Par ailleurs, les filiales d’Agility proposent des services aéroportuaires, l’activation du commerce électronique et la logistique numérique, la numérisation des douanes, les services d’infrastructure à distance, la logistique du carburant, l’immobilier commercial et la gestion des installations.

Sans compter qu’Agility est un investisseur dans la technologie pour améliorer l’efficacité et la durabilité de la chaîne d’approvisionnement. Nous soutenons des entreprises qui rendent la chaîne d’approvisionnement plus rapide, plus verte, plus juste, plus efficace et plus résiliente.



Wolondouka SIDIBE


Bon à savoir

Dans le détail, l’indice d’Agility Emerging Markets Logistics Index fait ressortir, dans les classements généraux, qu’au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les EAU occupent la troisième, suivis de l’Arabie Saoudite (6), Qatar (7), Turquie (10), Oman (14), Bahreïn (15), Koweït (17), Jordanie (19), Maroc (20), Égypte (21), Iran (30), Liban (35), Tunisie (36), Algérie (37), Libye (50). Tandis qu’en Asie : Chine (1), Inde (2), Malaisie (4), Indonésie (5), Thaïlande (8), Vietnam (11), Philippines (18), Kazakhstan (22), Pakistan (27), Sri Lanka (33), Bangladesh (39), Cambodge (40), Myanmar (49). Pour ce qui est de l’Amérique latine, on note : Mexique (9), Chili (12), Brésil (16), Uruguay (23), Colombie (25), Pérou (26), Argentine, (31), Équateur (38), Paraguay (41), Bolivie (44), Venezuela (48). Enfin, pour le classement de l’indice pour l’Afrique subsaharienne, on relève : Afrique du Sud (24), Kenya (28), Ghana (32), Nigéria (34), Tanzanie (42), Ouganda (43), Éthiopie (45), Mozambique (46), Angola (47).