Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Noureddine Modian : « L’Istiqlal appelle à la libération des détenus du Hirak et à une rupture avec le passé »


Rédigé par Hiba Chakir le Mercredi 13 Octobre 2021

La Chambre des Représentants a tenu, mercredi, une séance plénière, consacrée à la discussion du programme gouvernemental. Un programme qui s’évertue à allier ambition et réalisme en vue de son application effective. Le chef de file des députés istiqlaliens Noureddine Modian a saisi l'occasion pour appelé à la libération détenus du Hirak, afin de l'ouvrir une nouvelle ère. Détails.




A cette occasion, Noureddine Modiane, chef du groupe de l’Istiqlal « Pour l’Unité et l’Egalitarisme » à la Chambre des Représentants, s’est d’abord félicité de la confiance populaire placée en le parti, tout en faisant part de l’engagement du Parti de l’Istiqlal à assumer pleinement ses nouvelles responsabilités envers les citoyennes et citoyens.
 
100 jours pour convaincre

Le député Istiqlalien a appelé à « faire des 100 premiers jours de travail du gouvernement une base pour réaliser un certain nombre de ruptures afin de restaurer la confiance populaire et de créer une atmosphère dans laquelle les citoyens, femmes et hommes, perçoivent le changement apporté par les urnes ».

Modiane a souligné qu’aujourd’hui, « notre pays fait face à des défis et enjeux liés aux répercussions de la crise sur l’économie nationale, à la mise en place du Nouveau Modèle de Développement, à la réduction des inégalités sociales et spatiales, au lancement des chantiers d’emploi au profit des jeunes, et à la mise en place des chantiers royaux liés à la généralisation de la protection sociale ».

Ainsi, la participation de l’Istiqlal dans la majorité gouvernementale aspire à « la promotion de l’accès à la santé et à l’éducation publics, l’amélioration de l’accès aux centres de soins de santé primaires, investir dans la télémédecine et renforcer les ressources des académies régionales de l’éducation et de la formation et la généralisation du transport et de l’alimentation scolaires en milieu rural».

Modiane a également insisté sur les différentes mesures dans le programme gouvernemental visant à réduire les disparités économiques et sociales entre les milieux urbain et rural. « Ces mesures sont à même de contribuer à la consécration de la régionalisation avancée, qui sera renforcée par le renouvellement du programme de réduction des disparités sociales et spatiales », insiste le député Istiqlalien. Et parce que « la corruption constitue l’un des obstacles majeurs à la réalisation de tout développement souhaité », ajoute le chef du groupe Istiqlalien, « nous sommes impatients d’accélérer la moralisation de la vie publique, la lutte contre la corruption et les pots-de-vin, l’économie rentière, les privilèges et l’enrichissement illégal».
 
Tourner la page des grognes sociales 

Mentionnant la question épineuse du Hirak, Modiane a appelé le nouveau gouvernement à tourner la page et à libérer tous les détenus. Modiane a réclamé « une grâce pour les détenus restants des mouvements sociaux » et a appelé le gouvernement à « faire face à la demande sociale croissante, avec beaucoup de dialogue, une communication permanente et un travail acharné, dans le cadre de l’institutionnalisation du dialogue social ».

Enfin, Modiane a annoncé que « le programme gouvernemental allie ambition et réalisme. L’ambition de répondre aux attentes des Marocains et le réalisme qui sera traduit au niveau de l’engagement aux projets annoncés ».