Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Nizar Baraka clôture une tournée dans l’Oriental sous le signe de l’espoir


Rédigé par Anass MACHLOUKH le Mercredi 16 Juin 2021

- Road-Trip réussi de l’Istiqlal
- Fusion de bon augure avec « Al Ahd Addimocrati »



Mettant en exergue son engagement auprès de la population de l’Oriental, le Secrétaire Général du Parti de la Balance, Nizar Baraka, a effectué une tournée dans la région, laquelle a compris les villes de Berkane, Nador, Jrada, Driouch, Oujda, Saïdia et Taourirt, et y a tenu plusieurs meetings et rencontres avec les habitants de ces villes afin de discuter de leurs préoccupations. Le leader de l’Istiqlal s’est également réuni avec les acteurs de la société civile, accompagné du coordinateur du parti dans les régions du Sud et membre du Comité exécutif, Hamdi Ould Errachid, et du député et coordinateur de la région orientale, Omar Hjira. Ces deniers l’ont accompagné tout au long de la tournée.

Les zones frontalières au coeur des débats

Ces rencontres, qui onteu lieu du 11 au 14 juin, ont été autant d’occasions pour aborder des thématiques vitales pour les habitants. L’économie des zones frontalières a été au coeur des débats, sachant que les villes frontalières ont été vivement impactées par les effets de la pandémie du Covid-19.
En témoigne la crise économique que connaissent les villes limitrophes de Sebta et Mellilia à cause de la fermeture des frontières et l’expulsion par les autorités algériennes des agriculteurs de Figuig de leurs terres à El Arja. Ainsi, un grand meeting a eu lieu dans la province de Driouch sur le développement des zones frontalières, lequel constitue une question prioritaire dans le programme du Parti de l’Istiqlal. Le chef du Parti de la Balance s’est rendu ensuite à Jrada, ville ballotée par les mouvements sociaux, faute d’alternatives économiques à l’exploitation minière. M. Baraka a dénoncé l’échec du gouvernement actuel à répondre aux revendications légitimes de la population locale de cette ville. Il a indiqué que le Parti de l’Istiqlal dispose d’une vision stratégique à long terme pour sortir la région de la décrépitude.

L’Istiqlal renforce ses rangs

Cette tournée orientale stratégique s’est soldée par la fusion du parti d’« Al Ahd Addimocrati » avec le Parti de l’Istiqlal. Ceci dit, les candidats de ce parti se présenteront aux législatives et communales sous l’emblème de la Balance.
En marge de cette tournée, Nizar Baraka a rendu visite à la famille du défunt Chakib Benamer, militant istiqlalien dans la ville de Berkane. Lors de cette visite, le SG de l’Istiqlal a présenté ses condoléances à sa famille, au nom du parti et de l’ensemble de ses militants. Le défunt avait occupé plusieurs postes de responsabilité au sein du parti. Il avait été membre du Bureau exécutif de l’Organisation de la Jeunesse istiqlalienne. Il était connu pour son patriotisme sincère et ses qualités personnelles louables.
A.M.

Repères

NMD : synergies entre la vision de l’Istiqlal et la CSMD
L ’Etat-major de l’Istiqlal a reçu, le 31 mai, Chakib Benmoussa, président de la Commission spéciale sur le modèle de développement au siège du parti. « Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du dialogue social sur le Nouveau modèle de développement. Un dialogue voulu par l’Istiqlal de manière à ce que l’ensemble des Marocains puissent s’approprier le NMD », a souligné le parti. Le SG de l’Istiqlal a également appelé à ce que ce rapport puisse ouvrir la voie à la mise en place d’un « pacte national pour le développement ». Engagement qui devrait servir de matrice à ceux sociaux et aux grandes orientations, ce pacte aura également pour but d’identifier et prioriser les chantiers de développement prévu par le NMD.
Programme de l’Istiqlal : les sept piliers fondamentaux
Aspirant à construire une société plus égalitaire, Nizar Baraka a dévoilé le programme électoral de l’Istiqlal, lors du cycle spécial de rencontres sur les élections de 2021, de l’Association pour le Progrès des Dirigeants. Le programme repose sur 7 engagements prioritaires, à savoir la restauration de la souveraineté économique, notamment la souveraineté sanitaire et alimentaire. L’Istiqlal mise également sur une relance économique basée sur la création d’emploi avec une rupture avec la rente et l’ultralibéralisme. Parmi les autres priorités, on trouve la cohésion sociale, Baraka insiste sur la nécessité d’une politique sociale de redistribution des richesses capable de relancer le pouvoir d’achat des classes moyennes.