Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Bien-Être

Montres connectées : Un gadget santé stressant ?


le Dimanche 18 Octobre 2020



Capables de détecter notre rythme cardiaque, nos phases de sommeil, et de réaliser un électrocardiogramme en quelques secondes, certains modèles sont de véritables alliés de la santé. Les montres connectées apportent de nombreuses informations utiles dans ce sens. Mais pour les mêmes raisons, elles peuvent aussi être génératrices d’anxiété.

Mon coeur bat-il normalement ? Est-ce que je dors assez ? Ma pratique du sport est-elle suffisante ? Combien de calories ai-je dépensé ces dernières heures ? Ai-je atteint les 10 000 pas quotidiens ? Les montres connectées nous livrent à peu près toutes les données de santé dont nous avons besoin pour s’assurer de notre bonne hygiène de vie, ou faire évoluer nos habitudes. Mais désormais, elles proposent de nouvelles fonctionnalités qui permettent de prendre mieux soin de notre coeur.

Les risques sanitaires liés à l’utilisation d’une montre connectée font débat. La montre fonctionne en mode Bluetooth, connectée au téléphone portable. Il faut donc que l’utilisateur ait son téléphone à portée de main en plus de la montre : « il subirait donc le double effet des ondes. À la fois celles des données mobiles de son téléphone et celles émises par sa montre vers le téléphone », prévient Dr. Leila Hadour, cardiologue.

Un électrocardiogramme minute
Certains modèles permettent de réaliser des électrocardiogrammes à la demande. Il suffit de poser son doigt pendant quelques secondes sur la mollette de la montre pour faire apparaître sur l’écran de notre smartphone le graphique de l’activité cardiaque. Ce dernier peut ensuite être enregistré et, éventuellement, envoyé au médecin. Le but ? Dépister une éventuelle anomalie, type fibrillation atriale, problème d’arythmie peut provoquer des symptômes comme des palpitations et augmente le risque d’accident vasculaire cérébral. En cas d’anomalie la montre nous invite à consulter un médecin. En revanche, « cette technologie n’est pas encore assez performante pour repérer le risque d’une éventuelle crise cardiaque. En cas de douleur ou de malaise, il faut donc appeler les urgences immédiatement », précise la cardiologue.

En cas de maladies cardiovasculaires
Point positif : « les patients se disent plus connectés à leur maladie, apaisés quand les indicateurs de sommeil et d’activité physique sont bons », informe Dr. Hadour. En revanche, « ces patients se disent extrêmement anxieux à la moindre intensification des symptômes comme la modification du rythme cardiaque, et ils craignent rapidement un infarctus du myocarde », ajoute-t-elle.

Cette montre est, en définitive, plus adaptée au sport et au fitness qu’aux profils des patients atteints de maladies cardiovasculaires.

  


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Octobre 2020 - 20:03 Automobile : Le GLE 2020 de Mercedes