Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Monnaies : Quand le dirham s’apprécie face à l’euro


Rédigé par la rédaction le Jeudi 21 Mai 2020



Monnaies : Quand le dirham s’apprécie face à l’euro
Beaucoup d’encre a coulé sur la récente appréciation du dirham face à l’euro durant la période s’étalant de la mi-avril jusqu’à la mi-mai. Une situation qui n’a pas manqué d’inquiéter les opérateurs dans un contexte de Coronavirus où l’activité économique connaît un arrêt brutal. Selon des analystes, cela s’explique, entre autres, par la baisse des importations, sous l’effet de l’arrêt de l’activité et de l’affaissement des prix des produits énergétiques. Ce repli s’est traduit par l’annulation de plusieurs contrats d’importation, ainsi que de contrats de couverture à terme contre le risque de dépréciation du cours de change.

A cet élément s’ajoute le réajustement des positions de change des banques, sous l’effet de l’amélioration de la visibilité à court terme sur l’évolution des réserves de change, en conséquence notamment du tirage par le Maroc sur la Ligne de liquidité et de Précaution (LPL) du Fonds Monétaire International (FMI). Comme l’explique l’économiste Omar Bakkou, dans une déclaration à la presse, les rumeurs persistantes au sujet de l’adoption par les autorités d’une décision de suspension de la distribution de dividendes, aurait comme implication la baisse de la demande de devises, notamment de l’euro.

Enfin, il faut souligner que l’élargissement de la bande de fluctuation du dirham de 5% à 10% par rapport à un cours central fixé par Bank Al-Maghrib adopté par le gouvernement et Bank Al-Maghrib le 9 mars a fait ses effets. Cet élargissement avait ainsi rendu possible une dépréciation plus importante du taux de change en cas d’augmentation de la demande de devises sur le marché des changes comparativement à son offre.