L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Middle East Institute : Comment le Maroc peut-il assurer son approvisionnement en gaz naturel liquéfié


Rédigé par A. CHANNAJE Mardi 31 Octobre 2023

Pour assurer son approvisionnement en gaz naturel, Middle East Institute (MEI) propose au Maroc d'envisager des programmes d'importation alternatifs, tels que l'importation de gaz naturel liquéfié (GNL) via des conteneurs-citernes ISO.



Avec une faible production nationale, le Maroc importe plus de 90% de ses besoins énergétiques, ce qui le rend dépendant des fortes fluctuations des prix mondiaux de l’énergie et de la relative stabilité de la chaîne d’approvisionnement énergétique. Aujourd’hui, le Royaume dépend des importations de pétrole et de charbon ainsi que du gaz livré via le gazoduc Maghreb-Europe (GME) depuis l’Espagne.
 
Pour surmonter cette dépendance aux importations d’hydrocarbures, Middle East Institute (MEI), basé à Washington, rappelle que le Maroc a mis en œuvre une stratégie agressive en matière d’énergies vertes et renouvelables et cherche à accroître l’utilisation nationale du gaz.
 
« Au cours des dernières années, le gouvernement marocain a exploré la construction de terminaux de regazéification à forte intensité de capital le long de la côte et a développé une stratégie gazière. Toutefois, aucun nouveau gazoduc interrégional ou international n’est prévu et les terminaux de regazéification conventionnels n’ont pas beaucoup progressé au-delà des premiers stades de planification », estime MEI.
 
Avantages de l'utilisation des conteneurs ISO dans l'importation de GNL
 
 
Par conséquent, le Maroc doit envisager des programmes d'importation alternatifs, tels que l'importation de gaz naturel liquéfié (GNL) via des conteneurs-citernes ISO, en utilisant ses infrastructures portuaires, ferroviaires et routières bien développées, indique le think tank américain dans un nouveau rapport intitulé « Enhancing Morocco's energy supplies with ISO tank and small-scale LNG ».
 
Les conteneurs ISO, ou conteneurs-citernes, sont destinés au transport de produits liquides en vrac. Ils sont fabriqués en respectant les normes ISO (Organisation internationale de normalisation) et conçus en fonction du type de substance, avec un alliage d'acier inoxydable entouré de couches protectrices.
 
Encore plus, MEI considère que les volumes d’importation de réservoirs ISO compétitifs sont, de par leur nature, faibles et généralement produits dans des usines de GNL à petite échelle. En tant que tels, poursuit la même source, ces réservoirs ne remplaceront pas cependant les programmes conventionnels d’importation de GNL. 
 
Autre avantage des conteneurs ISO, d’après le MEI, est qu’ils peuvent fournir une redondance d’approvisionnement du carburant aux utilisateurs distants tout en utilisant l’infrastructure portuaire et de distribution existante. 
 
MEI fait savoir aussi que l’utilisation du GNL en réservoir ISO, généré par une seule usine de GNL de 0,25 million de tonnes par an, peut fournir un approvisionnement énergétique suffisant pour alimenter une centrale électrique au gaz de 400 mégawatts (MW). 
 
Il s’avère donc, selon le think tank américain, que le GNL importé en réservoir ISO pourrait raisonnablement fournir un approvisionnement énergétique suffisant pour plusieurs centrales électriques au gaz.
 
MEI note également que le transport de GNL par réservoir ISO peut fournir un approvisionnement en carburant lorsque des catastrophes naturelles, telles que le séisme d’Al-Haouz survenu le 8 septembre dernier, endommagent le réseau de distribution d'électricité.
La même source estime que l’importation de GNL en réservoir ISO peut devenir un élément essentiel du portefeuille d’approvisionnement en carburant du Maroc.
 
Demande de gaz naturel
 
Autre élément souligné dans cette étude : la majeure partie de la production d’électricité du Maroc (63% en 2021) provient toujours de ressources non renouvelables, et ce, bien que le pays ait adopté une stratégie d’énergie verte agressive et réussie.
 
Il en ressort également que le Royaume importe environ 90% de ses besoins énergétiques globaux, ce qui l'expose aux fluctuations des prix de l’énergie, exacerbées par l'augmentation de la demande intérieure à mesure que son économie se développe.
 
De ce fait, et parallèlement à la mise en œuvre du programme d'importation de GNL en réservoir ISO, MEI recommande au Maroc d’adopter un plan national axé sur le développement et la commercialisation des accumulations de gaz échouées à terre. Déjà, d’après le centre d’études américain, plusieurs opérateurs en amont ont signalé des premiers résultats encourageants avec des découvertes mineures de gaz. C'est le cas par exemple de la société britannique Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz on shore dans le Nord-Est du Maroc, qui a annoncé, en juin 2023, dans un communiqué, la découverte de deux nouveaux réservoirs potentiels dans le cadre du forage du puits MOU-3 situé à Moulouya, dans la région de Guercif. «La présence de gaz surpressé à faible profondeur et d’une roche couverture étanche efficace a permis d’identifier deux nouveaux réservoirs de gaz potentiels qui n’étaient pas connus avant le forage. Ce qui est encore plus important, c’est que le gaz surpressé a validé l’intégrité du piège peu profond et a identifié une voie claire pour la migration du gaz profond vers les six prochaines cibles à évaluer par MOU-3», a indiqué le président exécutif de Predator Oil & Gas, Paul Griffiths.
 
«Nous sommes très encouragés par ce que nous avons trouvé jusqu’à présent. Nous pensons qu’à ce stade précoce, c’est important dans le contexte de nos plans de développement du GNC (gaz naturel comprimé, ndlr), mais nous restons prudents alors que nous forons dans une section qui peut, ou non, contenir plus de gaz surpressé», a-t-il ajouté.
 
Conclusion et voie à suivre
 
Selon MEI, Rabat reconnaît au fait que l'augmentation de la consommation intérieure de gaz et le remplacement des importations de charbon et de pétrole font partie intégrante de la stratégie de transition énergétique du Maroc et sont complémentaires au développement des sources d'énergie renouvelables. « Ainsi, alors que le Maroc prend des mesures pour développer des approvisionnements en énergies vertes et renouvelables, le gaz jouera un rôle important dans le portefeuille d’approvisionnement énergétique national à court et à long terme », affirme le think tank US.
 
Et de poursuivre : « Alors que le Royaume recherche des solutions concrètes et efficaces pour réduire les importations de pétrole et de charbon et compléter son portefeuille d’approvisionnement énergétique, il devrait envisager les importations de réservoirs ISO de GNL ».
 
L'élaboration et la mise en œuvre de la stratégie des réservoirs ISO diversifieront l'approvisionnement énergétique du pays et réduiront la dépendance à l'égard des importations coûteuses de pétrole, de charbon et de GNL conventionnel, estime MEI.
Le Centre d’étude US suggère également au Maroc de lancer à court terme une étude de faisabilité sur l’importation de réservoirs ISO pour faciliter l'approvisionnement du gaz naturel.
 
Un plan visant à mettre en œuvre le programme d’importation de réservoirs ISO et de GNL domestique pourrait produire des premiers résultats tangibles d’ici 12 à 18 mois, ajoute la même source. « Non seulement cette stratégie renforcera la sécurité énergétique du pays et sa résilience interne aux interruptions d'approvisionnement ou de transit et améliorera les conditions économiques locales, mais, tout aussi important, cette solution permettra au Maroc de progresser davantage vers la réalisation de ses objectifs de réduction des émissions de carbone », pense MEI.
 
 
A. CHANNAJE 

C’est quoi un conteneur-citerne ISO ?

Le conteneur-citerne sert à transporter des gaz, des liquides ou des produits à l'état de poudre. Certaines marchandises peuvent être alimentaires, d'autres dangereuses comme l'essence et certains produits gazeux.

Selon les experts, l’utilisation d’un réservoir ISO présente de nombreux avantages. Il constitue un moyen extrêmement fiable, économique et sûr pour transporter des liquides en vrac d’un endroit à l’autre.

Ces réservoirs existent sous différentes formes, mais la base est toujours la même : une cuve avec des renforts constitués de coin ISO lui garantissant une multi modalité entre les différents moyens de transports existants dans le monde (barges, camions, train, porte-conteneurs).

Les dimensions d’un conteneur varient selon son type : 20 pieds ou 40 pieds.
La hauteur, la largeur et la longueur ne sont alors pas les mêmes selon le conteneur maritime utilisé. La capacité ou la charge utile varie également et peut être exprimée en mètres cubes pour évaluer le volume, ou en kg pour estimer le poids maximal.








🔴 Top News