L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Régions

Meknès : A l’approche du SIAM, le site de Hri Souani pose problème.


Rédigé par Hassan BENMAHMOUD le Dimanche 5 Mars 2023

Après une absence de trois années, une éternité pour les acteurs économiques et les professionnels du tourisme dans la cité ismaïlienne, pour des considérations sanitaires liées au Covid-19, Meknès s’apprête à abriter la prochaine édition du 2 au 7 mai prochain.



Organisée sous le Haut Patronage de SM le Roi sous le thème « Génération Green : Pour une souveraineté alimentaire durable », cette 15ème édition qui accueillera le Royaume-Uni comme pays à l’honneur, aura lieu comme à l’accoutumée sur le site mythique Hri Souani, au centre de l’ancienne Kasbah ismaïlienne.

La satisfaction du retour de l’évènement phare initié par le Souverain pour redorer l’image de la cité impériale et insuffler un nouvel élan au développement de la ville et le projet de restauration de Hri Souani et ses abords d’un coût estimé à environ 9 millions de dhs souffre malheureusement d’un bémol autant regrettable qu’il aurait pu être évitable.

Le site historique bâti sur une superficie d’environ 1,4 hectare, véritable témoignage d’une particularité architecturale authentique et de la richesse du patrimoine civilisationnelle par ses dimensions, sa splendeur et les techniques de sa construction se trouve actuellement au centre d’une polémique liée au timing du projet de sa réhabilitation qui s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat et de financement relative au programme de réhabilitation et de revalorisation ( 2019-2023) de la Médina de Meknès.

A l’approche du SIAM, le site, en chantier, est dans un état préoccupant. L’association du Salon et l’ADER (Agence pour le Développement et la Réhabilitation) auraient pu se concerter pour l’exécution des travaux sans impacter le SIAM.

D’ailleurs cette problématique d’harmonisation est souvent citée par des ONG locales et des citoyens de la ville. Le conseil communal semble ignorer le SIAM au lieu de saisir cette opportunité pour embellir la ville et la rendre attrayante pour les investisseurs. L’association du SIAM aussi a du mal à s’ouvrir sur son environnement immédiat pour initier des projets de réhabilitation des abords du SIAM, surtout que l’événement a lieu au cœur de la cité impériale.

 

                                                                                            Hassan BENMAHMOUD

 









🔴 Top News