L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Marocanité du Sahara : merci aux pays du Golfe, nos vrais Khawa


Rédigé par Soufiane CHAHID le Lundi 4 Mars 2024



Marocanité du Sahara : merci aux pays du Golfe, nos vrais Khawa
Au moment même où le général Saïd Chengriha entamait sa visite officielle à Doha, et que l’émir Tamim Ben Hamad Al Thani était à Alger pour assister au Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, Cheikh Mohammed bin Abderrahman Al Thani, a réaffirmé le soutien inébranlable à la marocanité du Sahara.

Cette déclaration a été faite lors de la 159ème session ministérielle du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), qui s’est tenue ce dimanche 3 mars, et qui a réuni les chefs de la diplomatie des six pays membres (Arabie Saoudite, Koweït, Émirats Arabes Unis, Qatar, Bahreïn et Oman), ainsi que les ministres des Affaires étrangères marocain Nasser Bourita, égyptien Sameh Shoukry et jordanien Ayman Safadi.

Quoique peu étonnant, ce soutien vient confirmer le lien indéfectible entre le Maroc et les pays du Golfe. Depuis 1975 et la glorieuse Marche Verte, à laquelle avait participé l’actuel Président des Emirats Arabes Unis, Mohamed Ben Zayed Al Nahyan, alors qu’il n’avait que 14 ans, en passant par la guerre des Sables, et jusqu’à aujourd’hui, jamais ces pays n’ont failli dans leur soutien à l’intégrité territoriale du Royaume. Et même lorsqu’Alger essaie désespérément de les faire changer de camp, d’abord par la visite début février de Saïd Chengriha en Arabie Saoudite, puis ensuite au Qatar, ces pays opposent à ces tentatives une fin de non-recevoir.

Au-delà des liens diplomatiques et familiaux, ce sont des relations stratégiques et économiques profondes qui unissent notre pays et le CCG. Les EAU, le Qatar ou l’Arabie Saoudite voient en le Maroc une terre prometteuse où ils peuvent faire prospérer leur argent, mais aussi une indispensable ouverture vers de nouveaux horizons. C’est ainsi que, durant cette même réunion ministérielle, le secrétaire général du CCG n’a pas manqué de saluer l’initiative Royale d’ouverture sur la façade atlantique. Face à une Ligue arabe stérile et minée par des luttes intestines, le CCG+3 (Maroc, Egypte et Jordanie) pourrait jouer un rôle plus fédérateur et plus ambitieux pour les pays de la région… au grand dam de l’Algérie qui s’est mise elle-même hors-jeu.



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News