Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Maroc / USA : La coopération militaire prend son rythme de croisière


Rédigé par Amine ATER le Mardi 3 Août 2021

Les FAR et le Pentagone semblent décidés à renforcer les possibilités de synergies entre les deux armées, notamment en termes de manoeuvres et de partenariats techniques.



Maroc / USA : La coopération militaire prend son rythme de croisière
La coopération militaire entre Rabat et Washington continue à se renforcer, en témoigne la visite de travail effectuée à Rabat par le Général d’Armée James C. McConville, chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre des Etats-Unis d’Amérique, le lundi 02 août. Ce dernier a été tour à tour reçu par Abdeltif Loudyi, ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense Nationale, puis par le général Abdelfattah Louarak, inspecteur général des Forces Armées Royales (FAR).

Des réunions qui visent à faciliter la mise en oeuvre de la feuille de route pour la coopération en matière de défense qui lie le Royaume aux USA et qui a été conclue l’année dernière. Donc un accord stratégique qui devrait canaliser la coopération entre les FAR et le Pentagone, notamment en termes de modernisation de l’appareil militaire marocain ou de collaboration pour faire face aux menaces régionales.

« Les FAR sont parvenues à développer une chaîne logistique, qui soutient l’action des troupes stationnés le long de la ligne de défense militaire qui s’étend sur une longueur de 2700 km, en assurant le ravitaillement de ces troupes en denrées alimentaires, eau, munition et carburant. Considérée comme une prouesse technique par les spécialistes de la logistique militaire, notamment en zone désertique, elle constitue un modèle pour les troupes américaines dans l’organisation de leur chaîne logistique dans des déploiements futurs de leurs Forces », précise Nizar Derdabi, ex-officier et analyste militaire.

« La rencontre avec nos partenaires de longue date et hautement compétents au Maroc nous a permis de discuter des moyens de renforcer davantage la coopération sur des priorités communes telles que la formation, les écoles militaires professionnelles et le développement des sous-officiers », a déclaré le général McConville. Le Royaume semble décidé à maintenir la cadence qu’il s’est imposé en termes d’amélioration de ses capacités d’interopérabilité avec l’US Army et le reste des forces de l’OTAN, dont le Maroc est un allié de longue date.

« Ces exercices constituent une opportunité pour développer davantage l’interopérabilité de nos troupes, incluant les 3 composantes (terre, air, mer), avec des forces armées étrangères, notamment américaines qui constituent la référence en matière de conduite d’opérations interarmées », souligne Derdabi. C’est dans cette optique que les autorités militaires ont discuté avec leurs homologues américaines de la participation des éléments des FAR à près d’une centaine d’exercices militaires avec les Etats-Unis, à l’image de l’African Lion, les plus importantes manoeuvres militaires interarmées du continent.

Après la fin de ces exercices, les FAR ont enchaîné avec des manoeuvres maritimes organisées par l’OTAN en Mer Noire, des exercices conjoints avec l’US Navy axés sur la formation des commandos marines, notamment en matière d’arraisonnement de navires et d’intervention en haute mer. Les forces spéciales ont pour leur part participé à l’exercice multinational « HD ANNUAL- 21 », qui s’est tenu du 5 au 8 juillet dernier dans la base militaire israélienne d’Eliakim.
 
A. A 

  


Dans la même rubrique :
< >