Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Maroc-US : Un taux d'avancement d'environ 34% des travaux de construction de l'IPMLI


Rédigé par La rédaction avec MAP le Mardi 28 Septembre 2021

Les travaux de construction de l’Institut pluridisciplinaire des métiers de la logistique et de l'industrie (IPMLI), financé par le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, représenté par le Millennium Challenge Corporation (MCC), dans le cadre du Fonds "Charaka", ont atteint un taux de réalisation d'environ 34%.



Maroc-US : Un taux d'avancement d'environ 34% des travaux de construction de l'IPMLI
Selon des données présentées lors d'une visite de chantier effectuée, mardi, par le Chargé d’affaires à l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Maroc, David Greene, en présence de la directrice générale de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), Loubna Tricha, et nombre de responsables, ces travaux portent sur la construction d’un bloc administratif, d’ateliers, de magasins et de hangars, et la réalisation d’une piste de manœuvre, d’aménagements extérieurs et paysagers, de l’éclairage extérieur et de travaux en rapport avec la voirie et les réseaux divers (VRD) et l'assainissement.
 
Doté d’un budget de près de 110,7 millions de dirhams (MDH), dont un apport de 96,1 MDH du Fonds "Charaka", cet institut offrira une capacité d’accueil annuelle de 412 sièges pédagogiques, dont 276 sièges au titre de la formation professionnelle de base (technicien et technicien spécialisé) dans plusieurs filières, dont le génie mécanique, le génie électrique, la logistique, l’électricité industrielle et la qualité, sécurité et environnement (HSE).
 
Prévus dans le cadre de la formation qualifiante, les 136 sièges pédagogiques restants permettront de renforcer les compétences des stagiaires dans les métiers de maintenance des engins lourds et véhicules industriels, de manutention des engins portuaires et d’opérateur de terminal portuaire. Cette offre formative pointue permettra de répondre aux besoins des opérateurs économiques en profils qualifiés et d’offrir aux jeunes habitants de la ville nouvelle de Chrafate et dans la région des perspectives prometteuses de formation et d’insertion professionnelle.
 
S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes orientations royales en matière de mise en œuvre d’une nouvelle génération d’établissements de formation professionnelle (EFP) impliquant au mieux le secteur privé, le projet de construction de l’IPMLI converge avec les objectifs du Plan d’accélération industrielle en termes de création et de développement d’écosystèmes performants.
 
Cette visite de terrain a été l'occasion de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de construction de l’IMPLI, lancés en décembre 2020 et devant être achevés en février 2022.

Création des opportunités d'emploi à l'avenir
 
Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. Greene a affirmé que cet institut spécialisé dans la formation dans le secteur industriel, érigé sur le territoire de la province de Fahs-Anjra, fait partie d'un investissement d'environ 100 millions de dollars dans le cadre du Fonds "Charaka", financé par le gouvernement américain, à travers le MCC, notant que ce projet vise à contribuer à soutenir la formation professionnelle pour l'emploi des jeunes marocains.
 
Il a relevé que ce projet important, réalisé en partenariat avec le secteur public marocain, est situé à proximité du port Tanger Med et de la zone industrielle "Tanger Automotive City", formulant le souhait que ce projet puisse aider les jeunes de la région à se former dans des filières industrielles prometteuses (électricité, ports, maintenance des moteurs...) et à trouver des opportunités d'emploi à l'avenir.
 
Pour sa part, Mme Tricha a souligné que le projet de construction de l’Institut pluridisciplinaire des métiers de la logistique et de l'industrie Fahs-Anjra est l'un des sept projets financés dans le cadre du Fonds "Charaka", notant qu'il a été conçu pour répondre à un réel besoin en compétences pour accompagner le développement de la région, particulièrement de la ville de Chrafate, et des autres plateformes logistiques et industrielles nationales.
 
Elle a précisé que l'offre de formation de l'Institut sera articulée sur huit filières, qui ont été pensées en concertation avec les professionnels, afin de garantir une meilleure adéquation formation/emploi, relevant que la gestion de l'institut sera assurée conjointement par les secteurs public et privé.
 
Ce projet, porté par l’OFPPT, est le fruit d’un partenariat avec des acteurs du secteur privé, à savoir la Fédération nationale du transport multimodal (FNTM) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Sont partenaires également à ce projet, du secteur public, le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, le Holding Al Omrane, l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC). Il convient de noter que le Fonds "Charaka", mis en place dans le cadre du programme de coopération "Compact II", doté d’un budget de 450 MDH financé par le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, représenté par MCC, se veut une contribution à la promotion de l’insertion professionnelle des jeunes, à l’amélioration de la compétitivité des entreprises et à l’adoption de modes de gouvernance concertés avec les professionnels.
 
Quelque 15 projets bénéficient du soutien du Fonds "Charaka", totalisant un investissement d’environ 1,026 milliard de dirhams, qui portent sur la création de 9 EFP et l’extension, la réhabilitation et/ou la reconversion de 6 EFP existants. Ces projets couvrent les secteurs de l’agriculture et l’agro-industrie, du tourisme, de l’industrie, de l’artisanat, du BTP, du transport, de la logistique et de la santé. Ces EFP, qui assureront la formation de près de 12.670 stagiaires annuellement, sont localisés au niveau de six régions du Royaume, à savoir Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet et l’Oriental.