Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Maroc-Italie, pour des immigrés productifs


le Mardi 5 Novembre 2019

Lors de sa visite au Royaume, le 1er courant, pour la signature de la déclaration de partenariat stratégique entre les deux pays, Luigi Di Maio a fait savoir qu’en 2019, 783 Marocains en situation irrégulière et clandestine, ont été expulsés d’Italie vers le Maroc.



Maroc-Italie, pour des immigrés productifs
Le ministre italien et son homologue marocain, Nasser Bourita, se sont mis d’accord pour approfondir le dialogue et renforcer la collaboration dans le domaine migratoire : « L’Italie veille sur la réussite du dialogue permanent avec ses partenaires nord-africains. C'est à travers ce dialogue que nous traitons de notre sécurité nationale, mais aussi de notre économie. », a-t-il fait lire dans une publication sur son compte Facebook.
 
« Un accord qui fonctionne mais qui doit être ratifié »

 
Le chef de la diplomatie italienne a rappelé qu’un accord sur la reconduite aux frontières des ressortissants a été signé le 27 juillet 1998 entre les deux pays, qui doit être appuyé. « Cependant, en ce qui concerne le thème des migrants, nous avons déjà signé un accord sur les rapatriements en 1998, un accord qui fonctionne - à tel point qu'en 2019, nous avons réussi à rapatrier 783 Marocains - mais qui doit encore être ratifié. C'est l'une des demandes que j'ai portées à l'attention du gouvernement marocain. »
 
Les deux homologues travailleront désormais sur l’élaboration d’une ligne conductrice stricte en matière d’immigration clandestine, au profit de ceux qui souhaitent investir dans le pays d’accueil, l’Italie.
 
S. K.