Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Maroc-Israël : Le Royaume, guest star du Sommet du Néguev


Rédigé par Siham MDIJI le Dimanche 27 Mars 2022

En présence de hauts diplomates, le Maroc prend part au Sommet du Néguev, qualifié d’historique, notamment par le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid.



Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, a accueilli, dimanche 27 mars, son homologue marocain, Nasser Bourita, en présence de ceux des États-Unis, des Émirats arabes unis, du Bahreïn et d’Égypte, lors du Sommet du Néguev qui a pour objectif de mettre en lumière l’évolution du paysage politique au Moyen-Orient. Une occasion qui se présente à Israël pour consolider davantage ses relations bilatérales avec cesdits Etats et pour discuter des différentes menaces dans la région. Au cours de cette rencontre, les discussions porteront sur la stratégie opérationnelle à adopter face à l’Iran, en plus des menaces, des défis et des opportunités de la région.

Perçu comme une démonstration d’unité diplomatique contre l’Iran, ledit Sommet se focalisera ainsi sur les pourparlers sur le nucléaire iranien à Vienne et la guerre russo-ukrainienne. « Aujourd’hui est un jour historique. Nous organisons le Sommet du Néguev ici en Israël », a déclaré le Premier ministre, Naftali Bennett, lors de sa conférence conjointe avec le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken.

Il a ajouté qu’« Israël connaît actuellement une période de bonnes relations diplomatiques », ajoutant que « le Moyen-Orient change désormais pour le mieux. Nous travaillons ensemble pour vaincre les forces des ténèbres et construire un nouvel avenir ». 

Consolider les relations bilatérales

Outre cela, le gouvernement d’Israël a également fait du renforcement des Accords d’Abraham une priorité absolue pour ainsi reprendre sa relation diplomatique aves différents pays arabes, notamment le Maroc. Ce dernier vient de signer un mémorandum de coopération militaire avec l’Etat hébreux au cours d’une visite d’une délégation militaire israélienne.

A l’issue de cette visite, qui a réuni le responsable militaire chargé des affaires iraniennes, Tal Kelman, le commandant de la brigade des relations extérieurs, Avi Davrin, et le commandant de la brigade d’activation de l’Autorité du renseignement au Maroc, un mémorandum de coopération militaire a été signé avec le Royaume, avait tweeté le porte-parole de l’armée israélienne, Avichay Adraee.

« Il a été convenu de convoquer un comité militaire mixte pour signer un plan d’action commun, a-t-il souligné, précisant que les possibilités de participer à plusieurs exercices ont également été discutées.

Au cours de ces réunions, les chefs de l’armée marocaine ont discuté de la structure des forces de l’ordre nationales, les défis auxquels elles sont confrontées, et passé en revue les liens historiques et culturels entre les deux pays et leurs intérêts communs au Moyen-Orient », avait fait observer le porte-parole de l’armée israélienne.

A l’heure où nous rédigions ces lignes, les sujets de discussions entre les parties prenant part au Sommet du Néguev n’ont toujours pas été détaillés. 
 
Siham MDIJI