L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Maroc-Chili : Victoire «sang pour sang» marocaine


Rédigé par Hamid YAHYA le Dimanche 25 Septembre 2022



Maroc-Chili : Victoire «sang pour sang» marocaine
La prestation des Lions de l’Atlas face au Chili, vendredi dernier, a insufflé un sang nouveau à la relation : équipe nationale-public. Au lendemain de cette victoire, les qualificatifs et les superlatifs n’ont pas tari à l’égard de l’effectif de Walid Regragui.

En effet, pour la première fois depuis 30 ans qu’on n’a pas vu sur le banc de touche un staff marocain. Walid Regragui a prouvé qu’il aime sa patrie et il a démontré depuis deux décennies qu’il aimait le maillot national d’abord en tant que joueur, puis en tant qu’entraîneur.

Au cours de son expérience au FUS et au WAC, il a prouvé qu’il pouvait réussir grâce à son abnégation et à son dévouement. D’abord par ses choix : il a opté pour des joueurs qui foncent et se mouillent pour le maillot national. Les éléments alignés face au Chili ont confirmé ce sentiment. Il a réussi à faire passer le message aux joueurs et leur a inculqué l’esprit de combativité. Ensuite, ses choix tactiques ne sont pas en reste puisqu’il n’est pas demeuré replié en attente que l’adversaire se découvre. Il a foncé dans le tas et sa tactique, conjuguée à la grinta de son effectif, a fini par payer.

La ville de Barcelone où s’était déroulée la rencontre amicale était devenue en l’espace de quelques heures entièrement acquise aux couleurs rouge et vert. Même si on regrette quelques petits incidents, l’ambiance était chaleureusement marocaine.

Cette victoire va resceller cette relation d’amour entre l’équipe nationale et le public qui ne rêve que de revivre les émotions de 1986 ou 1970 que nous ont fait oublier des épisodes de coaching aussi décevants que ceux de Vahid Halilhodžić, ou encore d’Éric Gerets.

La prudence nous incite certes à garder la tête froide et à se rappeler qu’il ne s’agit que d’un match amical et que les vraies épreuves commenceront au Qatar. La même prudence nous pousse à prendre en compte que l’équipe du Chili vaincue par les Lions de l’Atlas, en dépit de son armada de stars, dont Vidal et Sanchez, est depuis une année sur une mauvaise pente où elle a aligné défaite sur défaite. Mais cette victoire contre une équipe du topfive sud-américain doit être appréciée à sa juste valeur puisque c’est la première du genre dans les annales des rencontres internationales, amicales et officielles, disputées par les Lions de l’Atlas durant les dernières décennies. Et surtout, elle doit être appréciée pour la qualité de jeu et d’engagement auxquels elle a donné lieu et qui augurent d’une coupe du monde marocaine moins frustrante que les précédentes.



Hamid YAHYA



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Février 2023 - 16:16 Rabat donne un coup de sabot dans la fourmilière






🔴 Top News