Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Maroc-Chili : Santiago veut passer à la vitesse supérieure et propose un accord de libre-échange


Rédigé par A.M le Mercredi 6 Octobre 2021

L'un des alliés du Maroc les plus fidèles en Amérique latine, le Chili, veut renforcer le partenariat avec le Royaume dans les années qui viennent, à tous les niveaux. Santiago propose même un accord de libre-échange pour booster le commerce bilatéral. Détails.



Maroc-Chili : Santiago veut passer à la vitesse supérieure et propose un accord de libre-échange
Pays amis aux intérêts communs, le Maroc et le Chili entretiennent d'excellentes relations depuis la visite officielle de SM le Roi Mohammed VI dans ce pays d'Amérique latine en 2004. Les deux pays célèbrent maintenant le 60ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques. Convaincus de l'excellence des rapports bilatéraux, le gouvernement chilien veut en profiter pour passer à la vitesse supérieure et aboutir à un véritable partenariat stratégique multidimensionnel. Cette volonté est actée dans un communiqué de l'Ambassade de Santiago à Rabat, dans lequel la représentation diplomatique chilienne fait part de son ambition d'exploiter le potentiel de coopération entre les deux pays.

Sur le plan économique, le Chili est disposé à renforcer davantage son commerce avec le Royaume, tout en se déclarant favorable à un accord de libre-échange. "Nous pensons que pour utiliser le potentiel de croissance de notre commerce, il est nécessaire d'aller de l'avant avec la signature d'un Accord de Libre-échange", lit-on sur le communiqué. En effet, depuis 2015, le commerce bilatéral a considérablement augmenté, voir quasiment doublé à ce jour. "Le Chili estime que le Maroc représente non seulement un marché important de plus de 36 millions de personnes mais aussi la porte d'entrée des produits chiliens vers le continent africain", précise la même source. Ainsi tout est là pour réaliser cette aspiration; sachant que Rabat et Santiago sont liés par un Mémorandum d'entente sur le commerce et les investissements Chili-Maroc signé en 2018, qui prévoit la constitution d'une commission mixte pour promouvoir la coopération économique. À cela s'ajoute l'essor de la diplomatie parlementaire entre les deux pays qui se sont échangés plusieurs visites de commissions parlementaires, au cours de ces dernières années. L'ambition du Chili est d'autant plus évidente que les deux pays sont deux nations tournées vers la mer et ouvertes sur la mondialisation.

En plus du commerce, le gouvernement chilien est déterminé à coopérer davantage avec le Royaume dans le domaine des énergies renouvelables. La note souligne que les deux pays ont le plus grand potentiel en énergie solaire au monde, et partagent les mêmes objectifs en matière de transition énergétiques d'ici 2030. Une raison suffisante, aux yeux du Chili, pour négocier et matérialiser un accord sur l'hydrogène vert entre la CORFO et l'Agence Marocaine pour l'Energie Durable (MASEN).

D'autres domaines de coopération sont cités par la note de l'Ambassade, à savoir le tourisme et la culture. Le gouvernement chilien souhaite établir des projets communs  avec son homologue marocain dans ces domaines. 

"Six décennies après l'établissement des relations diplomatiques, le Chili considère le Maroc comme un pays ami et partenaire stratégique dans la région, notamment le gouvernement de S.M. Le Roi Mohammed VI qui est un allié en Amérique du Sud et avec qui il existe diverses questions d'intérêt mutuel au profit des deux peuples", conclut la note.

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc