L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Manifeste de l’Indépendance : la famille istiqlalienne célèbre 80 ans de progrès


Rédigé par Nour Eddine Chidmi Vendredi 12 Janvier 2024

Dans une ambiance festive, la famille de l'Istiqlal s'est réunie, jeudi, en commémoration du quatre-vingtième anniversaire du Manifeste de l’Indépendance. Un événement marquant dans l’Histoire du Royaume et le prélude de l’émancipation du joug colonial. A cette occasion, Nizar Baraka, SG du parti de l’Istiqlal a exposé les avancées réalisées par le Maroc en matière de développement économique et social.



Les activités de cette soirée festive ont été présidées par Nizar Baraka, Secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, en présence des membres du Comité exécutif du parti et d'un certain nombre de ses parlementaires, cadres, inspecteurs, militantes et militants, venus des quatre coins du Royaume pour commémorer un événement glorieux au cours duquel le Parti de l'Istiqlal, en étroite coordination et parfait accord avec le Héros de la libération, Sa Majesté Mohammed V, que Dieu accorde le repos à Son âme, et sur initiative de la première génération des patriotes libres, a franchi une étape sans précédent dans l'Histoire de la lutte nationale, qui fut la présentation d'une pétition exigeant l'indépendance à la Résidence générale des autorités d'occupation françaises en 1944.

Une étape qui incarnait véritablement la force d'une forte cohésion entre le Trône et le peuple, en défense de la liberté, de l'indépendance, des constantes de la Nation, de son unité de la nation et ses sacralités, pour rompre avec le joug du protectorat, et réaliser l'unité territoriale et la souveraineté nationale. 

Cette année le Parti de l'Istiqlal célèbre cet évènement sous le slogan « Libérer l'Homme pour ancrer l'égalitarisme économique et social », or, à ce jour, quatre-vingts ans se sont écoulés depuis la présentation du Manifeste de l'Indépendance, mais son contenu libérateur et démocratique, ses connotations nationales et politiques, ainsi que sa charge enthousiaste remplie d'esprit de sacrifice et de sentiment national sublime, continuent d’inspirer les générations. Celles-ci en tirent des leçons et des enseignements nobles sur les valeurs nationales authentiques afin de poursuivre la construction de l'édifice du Maroc auquel nous aspirons tous, avec l’esprit et la détermination des signataires du Manifeste. Ainsi que pour relever les enjeux de la souveraineté nationale sous toutes ses formes, consolider la trajectoire démocratique, atteindre les objectifs d’équité, d'égalité des chances, de solidarité, de réduction des disparités sociales et spatiales, et garantir une vie décente pour l’ensemble des citoyennes et citoyens marocains.

Cette année, l'anniversaire de la Manifeste de l'Indépendance coïncide avec la première célébration officielle du Nouvel An amazigh. Au début de son discours, le Secrétaire Général a félicité tous les Marocains à cette occasion, leur souhaitant une année remplie de bienfaits.

Développement palpable 

Au début de son allocution, le Secrétaire Général, Nizar Baraka, a exprimé la condamnation ferme du parti à l’encontre du génocide qui atteint les civils sans défense dans les territoires palestiniens. Il a appelé à un cessez-le-feu immédiat, partant de la position résolue défendue par le Parti de l'Istiqlal quant à la nécessité d'adopter une solution politique permanente, à savoir la création d’un État palestinien avec Al-Qods pour capitale, conformément aux frontières de 1967.

Baraka a, en outre, salué le couronnement tout à fait mérité accordé au Royaume dans le domaine des droits de l'Homme, marqué par son élection à la présidence du Conseil des droits de l'Homme de l’ONU. Il considère cette reconnaissance comme un mérite qui reflète l'engagement du Maroc envers les valeurs de la démocratie et des droits de l’Homme, une démarche que suit le Royaume sous la sage direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’assiste.

Le Secrétaire Général a également salué les réalisations du Royaume tout au long des décennies passées, contribuant à instaurer un changement positif dans le cours de la question du Sahara marocain grâce à la diplomatie marocaine. Il a plaidé en faveur de la création d'un front interne visant à défendre les acquis du Royaume y afférents dans les enceintes internationales. De plus, il a réaffirmé l’engagement du Parti de l'Istiqlal dans la mobilisation nationale sous l’impulsion royale pour défendre la question nationale et faire face à toutes les conspirations qui se trament contre le Royaume.

Parallèlement, la rencontre a constitué une opportunité pour évoquer les réformes sociales sous l’égide de Sa Majesté le Roi, à l’accélération de la mise en place desquelles le Parti de l'Istiqlal est fier de contribuer. Il s'agit notamment des chantiers de la généralisation de la protection sociale et l'attribution d'un soutien social aux familles pauvres et démunies, en plus du programme d'aide au logement, ainsi que du relèvement du fonds de compensation de 12 milliards de dirhams à 40 milliards de dirhams, et de l'exonération de l'eau de la taxe sur la valeur ajoutée pour la défense du pouvoir d'achat des citoyennes et citoyens. Autant d’initiatives en phase avec les objectifs égalitaires d’équité, d’égalité des chances, de solidarité et de réduction des disparités sociales et spatiales que le Parti de l’Istiqlal a toujours défendus.

De même, pour remporter les enjeux de la souveraineté nationale sous ses diverses formes et renforcer le processus démocratique, tout en garantissant une vie décente à tous les citoyens et citoyennes, une enveloppe de 100 milliards de dirhams a été mobilisée en faveur de l'Education et de la Santé dans le cadre de la nouvelle Loi de Finances. Tout comme le salaire minimum interprofessionnel (SMIG) du secteur privé a été augmenté de 10%, ainsi qu’a été relevé le salaire minimum dans le secteur public, et qu’une réduction du nombre de jours de cotisation a été instaurée pour permettre à un large éventail de travailleurs dans les entreprises de bénéficier d’une pension de retraite, tandis que des améliorations des revenus ont été apportées au profit de larges catégories de fonctionnaires en vue de soutenir la classe moyenne.

Nizar Baraka a, in fine, abordé la nouvelle Charte de l’Investissement, destinée à motiver les investisseurs à créer des opportunités d'emploi et à renforcer l'attractivité de diverses régions en soutenant les investissements. Il a, à cet effet, souligné que le gouvernement se concentre actuellement sur l'attraction des investissements afin de surmonter le problème de l'emploi, évoquant par la même occasion le pari sur la réussite de la Coupe du Monde 2030, qui constitue un tournant qualitatif pour le Maroc et une opportunité d'accélérer le développement du tourisme, des services de santé, des infrastructures et des transports, ce qui prépare le Maroc à des rendez-vous avec des investissements internationaux très importants.








🔴 Top News