Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Manger sain en confinement

Casablanca


Rédigé par Hakima YASSINE CHAWKI le Mardi 17 Mars 2020

Limiter les déplacements pour contenir le virus. Afin de respecter ces consignes, la livraison à domicile se retrouve en tête des choix pour s’alimenter.



Manger sain en confinement
Les coursiers/livreurs n’ont jamais autant sillonné les avenues de la ville blanche que depuis les mesures préventives annoncées ce week-end, en vue de réduire la propagation du coronavirus. Ils n’ont toutefois plus besoin de se faufiler entre les voitures pour livrer des plats aux particuliers. En effet, depuis que la capitale économique est placée sous cloche, la circulation y est nettement moins dense.

Conséquence indirecte de cette situation inédite, les services de livraison de nourriture à domicile connaissent des pics de commandes sans précédent.

Les cigales et les fourmis

Ceux qui n’avaient pas pris la menace au sérieux ne sont pas allés crier famine chez leurs voisins
au stock débordant de pâtes. En revanche, ils se sont tournés vers la livraison de repas et de courses à domicile pour minimiser les contacts. Depuis l’irruption des applications spécialisées telles que Glovo et Jumia Food, les clients peuvent passer leurs commandes et payer leurs repas par carte, ou cash à la livraison.

Le casablancais, à l’image des consommateurs de toutes les grandes métropoles du monde, semble de plus en plus casanier et les marques s’adaptent à ces nouveaux modes de consommation. La concurrence faisant rage, les chaînes de restauration rapide se sont très vite engouffrées dans la brèche et eurent bientôt fait d’envahir l’offre de ce type de plateformes. Or les cigales, même si elles préfèrent vivre au jour le jour sans trop penser à leur avenir, n’ont pas pour autant envie de se sustenter de malbouffe pendant 15 jours. L’offre est très restreinte quand on veut manger sainement et faire attention à ses apports journaliers. Cette cible se détache finalement de celles des livreurs installés depuis maintenant plusieurs années.

Le choix du sain

Rester chez soi, tout en bénéficiant de la livraison de repas sains et personnalisés : c’est l’alternative qu’offrent Meryem Ouajjou et David Garcia Iglesias. Tous deux coachs sportifs certifiés en CrossFit® et en Nutrition, ils ont lancé leur concept baptisé The Key To Eat, début 2020. Ils proposent des programmes alimentaires healthy, sur-mesure et, surtout, à la livraison. « Les menus sont établis en fonction des besoins des personnes. Nous prenons en compte leur morphologie, leur style de vie ainsi que leur activité physique. Elles renseignent un questionnaire sur leurs habitudes alimentaires, leurs intolérances, leurs objectifs… et nous leur concoctons des repas ad hoc », explique Meryem. « Nous tenons à ce que nos plats soient élaborés à base de produits frais et de qualité. Nous sommes très à cheval sur les intolérances et autres allergies, on n’a pas attendu le coronavirus pour appliquer des mesures d’hygiène strictes », insiste-t-elle.

Hakima YASSINE CHAWKI