L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Conso & Web zone

Madère: Un petit coin de paradis qui commence à séduire les Marocains


Rédigé par L'Opinion le Mardi 29 Août 2023

En été comme en hiver, l’île de Madère, située à quelques kilomètres des côtes marocaines, offre une expérience touristique hors du commun. Un coin de paradis atlantique qui commence à susciter la curiosité des Marocains. Reportage.



Nichée au cœur de l'océan Atlantique, à quelque 600 Km des côtes marocaines, Madère est l’une des îles paradisiaques proches du Royaume qui offrent une expérience touristique hors pair, grâce à ses trésors naturels à couper le souffle, sa culture riche et variée et sa population chaleureuse et accueillante. Avec des falaises vertigineuses qui plongent dans l'océan et se joignent aux montagnes majestueuses recouvertes de végétation luxuriante, chaque coin de l'île propose une vue panoramique d’exception. 

Si auparavant la destination, qui compte plus de 400 établissements hôteliers, était la chasse gardée des touristes européens, principalement en provenance de France ou d’Allemagne, aujourd’hui, les Marocains en quête d’une bonne cure de nature commencent progressivement à déguster les plaisirs de cet archipel portugais, surtout depuis le lancement d’une nouvelle ligne aérienne de la compagnie Binter qui relie les villes de Marrakech et de Funchal. Depuis Juillet dernier, un avion ATR 72 d’une capacité de 72 passagers quitte l’aéroport de Madère tous les jeudis et dimanches à 09h20, pour atterrir à l’aéroport de Marrakech à 11h15. «Nous avons lancé cette ligne pour deux raisons. Premièrement, les Madériens raffolent de Marrakech, c’est une destination de choix pour eux. Deuxièmement, nous souhaitons voir plus de touristes marocains sur l’île de Madère, surtout qu’il y a beaucoup de similitudes entre les cultures marocaine et madérienne», nous explique Borja Bethencourt Muñoz, responsable de communication internationale au sein de Binter. 
 
Expérience atypique 

«L’île de Madère a, depuis toujours, connu un flux important de touristes. D’ailleurs, le tourisme est le secteur pivot de l’économie madérienne. Mais nous estimons qu’il est important d’attirer les Marocains, du fait de la proximité géographique qui pourrait donner naissance à une nouvelle dynamique touristique», nous indique pour sa part Raquel Braga, responsable des relations publiques au sein du bureau de promotion de Madère, qui soutient que l’île dispose d’une batterie d’activités. «Y en a pour tous les goûts», lance-t-elle le sourire bien dessiné sur le visage. 

Parmi les grands joyaux de Madère figurent les jardins botaniques de Funchal, la capitale, qui abritent une collection impressionnante de plantes exotiques et de fleurs colorées, créant une oasis de tranquillité au cœur de la ville. Un point atteignable par voiture ou par bus, mais également par un téléphérique qui parcourt un dénivelé de 560 mètres en 15 minutes, depuis la vieille ville de Funchal. Un jardin qui abrite plus de 2.000 plantes exotiques originaires de tous les continents, mais qui évoluent comme si elles étaient dans leur habitat naturel. « Au fil des années, ce jardin est devenu un pôle de science et de culture dans l’objectif de conserver les plantes menacées d’extinction », nous confie Marina Nunez, guide touristique à Madère, notant que la floriculture est l’une des activités principales de Madère. 

A côté des emblématiques jardins botaniques, une activité hors du commun est proposée aux visiteurs. Les luges de Monte ! Une activité ludique qui offre une perspective totalement différente de la ville et des montagnes environnantes, tout en procurant une dose d'adrénaline et de divertissement. Les usagers sont initiés à l'expérience en montant dans un panier en osier, appelé « carro de cesto ». Ils sont ensuite propulsés à toute vitesse le long d'une piste de descente sinueuse, glissant sur les ruelles pavées étroites de la ville et profitant d'une vue panoramique. 

«Les luges de Monte sont une attraction emblématique de Funchal. Autrefois utilisées pour le transport des marchandises et des habitants des montagnes vers la ville, elles sont aujourd'hui une attraction touristique appréciée. Les conducteurs, vêtus de costumes traditionnels, guident les luges en utilisant leurs compétences éprouvées pour offrir en toute sécurité une expérience mémorable», nous explique notre guide. 
 
Tout comme les Marocains, les habitants de l’île sont dotés d’une hospitalité plaisante


Pour les plus aventureux, les sommets de Madère offrent des défis à la hauteur de leur passion. Le Pico Ruivo, point culminant de l'île, offre des vues époustouflantes sur les montagnes environnantes et l'océan étincelant. Dans ces mêmes montagnes, les randonneurs se font plaisir, non seulement en respirant de l’air frais, mais également en goûtant les délices des arbres fruitiers qui poussent abondamment dans la région, surtout dans la forêt laurifère, également connue sous le nom de Laurisilva. Cette relique vivante du passé, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, remontant à des millions d'années, est dominée par des arbres tels que le laurier, créant un environnement sombre et humide, semblable à celui d'une forêt tropicale. «Cette forêt abrite une biodiversité extraordinaire, avec des espèces végétales et animales qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Des oiseaux chanteurs rares, aux espèces uniques de papillons, chaque coin de la forêt cache une surprise. Les ruisseaux d'eau cristalline serpentent entre les arbres, créant des cascades et des piscines naturelles. C’est magique !», souffle notre guide. 

Les sentiers de Lévada de Madère font également partie des trésors de l’île. Des canaux d'irrigation historiques de plus de 2.100 km de long qui serpentent entre les montagnes, offrant des sentiers plats et faciles pour les fanatiques de la marche.  La répartition de l’eau qui jaillit des sources situées aux sommets des montagnes permet d’alimenter tantôt un village, tantôt les sols fertiles afin d’irriguer l’agriculture, notamment les champs de canne à sucre. «Ici, on n’a pas de problème d’eau, comme c’est le cas dans presque tous les pays de la région», nous affirme  Nuno Pereira, guide touristique chez Green Devil Safari, notant que la population de l’île veille au respect de la nature et de ses ressources. 
Des villes pleines de vie 

Loin du plaisir naturel offert par les montages et leurs forêts, les villes de Madère donnent un autre goût à l’expérience touristique. La culture madérienne est empreinte d'une Histoire fascinante et d'influences variées. Les rues pavées de Funchal sont bordées de bâtiments colorés et de places animées, où les marchés locaux offrent une expérience sensorielle unique. Les marchands de fruits et de fleurs ajoutent une touche de couleur et d'authenticité à la vie quotidienne de l'île. «Ces marchés sont le cœur battant de notre culture. Chaque fruit, chaque fleur a une histoire à raconter», nous confie Marina Nunez. 

Tout comme les Marocains, les habitants de l’île sont dotés d’une hospitalité plaisante. «Historiquement, les Madériens ont eu beaucoup de contacts avec les étrangers, ce qui a développé leur caractère chaleureux et accueillant», souligne Raquel Braga. Pour cette dernière, les habitants sont l'âme profonde de cette île et ce sont eux qui incitent les touristes à revenir. Les festivités traditionnelles sont également des moments de partage et de joie où musique, danse et délices culinaires rassemblent les familles et les visiteurs. Bolo do Caco, Queijadas, broas de miel… ce sont autant de plats typiques de Madère qui décorent les tables lors de ces festivités. 

Telle est la magie de cette île qui compte à peine 742 km², mais qui offre une expérience inoubliable, imprégnée de la féérie de ses ressources naturelles et du charme de ses habitants. 




Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News