L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Loudiyi : "la cybersécurité et la souveraineté numérique au centre des préoccupations du Maroc"


Rédigé par L'Opinion avec MAP Mercredi 7 Février 2024

Le Royaume du Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, s'est engagé depuis deux décennies dans un processus de digitalisation, a indiqué mercredi à Rabat le ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdeltif Loudiyi, soulignant la nécessité d'un cyberespace sûr et sécurisé pour soutenir la transition digitale du pays et garantir sa souveraineté numérique.



Intervenant à l'ouverture de la 5ème édition du séminaire "Cyber Security Conclave - Morocco", M. Loudiyi a affirmé que le Maroc, sous le leadership éclairé de Sa Majesté le Roi, vise à accélérer le processus de modernisation et de digitalisation de ses structures administratives, économiques et sociétales sans perdre de vue la nécessité de mettre en place un cyberespace sûr et sécurisé.
 
Pour atteindre cet objectif, il a mis en avant l’impératif de tenir compte des nouvelles évolutions technologiques telles que le Big Data et l'intelligence artificielle, qui offrent d'importantes capacités de traitement des données pouvant être utilisées pour renforcer davantage la protection des systèmes d'information.
 
Ainsi, le Maroc s'est attaché depuis 2011 à poser les jalons d'un dispositif intégré et efficace de sécurité des systèmes d'information, a-t-il souligné, faisant savoir que sur le plan organisationnel, un cadre institutionnel approprié a été mis en place avec la désignation de la Direction générale de la sécurité des systèmes d'information (DGSSI) comme autorité nationale en charge de la cybersécurité, la création du Comité Stratégique de la Cybersécurité et la mise en place d'un centre de détection et de réponse aux attaques informatiques.
 
Pour soutenir ce cadre institutionnel, le législateur marocain a tenu à renforcer l'arsenal juridique du Royaume dans le domaine de la sécurité des systèmes d'information à travers la promulgation de la loi sur la cybersécurité et la publication de ses textes d'application, a ajouté le ministre.
 
Au regard de l'importance de l'élément humain dans la réussite des politiques publiques en tant que première ligne de défense, le Maroc a mis l'accent sur le développement des capacités des ressources humaines et leur sensibilisation aux cybermenaces, à travers la tenue de formations et d'ateliers, ainsi que l'organisation d'exercices de simulation pour les différents acteurs de la sécurité des systèmes d'information, en partenariat avec des organismes nationaux et internationaux dans ce domaine.
 
En matière de coopération internationale, plusieurs accords de coopération bilatérale ont été conclus avec des pays amis et frères dans le domaine de la cybersécurité. A cet égard, le Maroc participe et contribue aux forums et initiatives lancés au niveau des organisations internationales et régionales visant à établir un cadre de comportement responsable des États dans le cyberespace, ainsi que des mécanismes de coordination internationale dans ce domaine.
 
Selon M. Loudiyi, la DGSSI prépare actuellement la nouvelle version de la stratégie nationale de cybersécurité, qui met l'accent sur le renforcement de la sécurité et l'amélioration de la résilience du cyberespace.
 
A cet effet, "nous sommes appelés, acteurs gouvernementaux et experts, à passer au peigne fin l'impact de l'utilisation des services de l'informatique en Cloud, qui est devenue incontournable, et les conséquences qui en découlent à propos de la protection des informations sensibles et de la souveraineté numérique au sens large", a-t-il soutenu.
 
Par ailleurs et "étant donné le rôle central que jouent les infrastructures critiques, nous devons poursuivre nos efforts pour améliorer et renforcer la résilience des systèmes d'information qui soutiennent les fonctions vitales de l'État, en adoptant un ensemble de règles appropriées afin de les immuniser contre tout risque cybernétique potentiel qui pourrait constituer une menace pour leur continuité d'activité", a relevé le ministre.
 
Ces questions et défis nécessitent des efforts concertés pour établir un cyberespace sûr et exigent de toutes les parties, y compris les gouvernements, le secteur privé et les institutions nationales et régionales, un engagement sérieux et responsable dans les diverses initiatives régionales, arabes ou africaines, destinées à renforcer la coopération et la coordination, le partage de l'information, l'échange d'expertise et le développement des compétences dans ce domaine.
 
En matière de coopération internationale, le Maroc, fier de son appartenance africaine et arabe, et en application des Hautes Directives Royales, accorde l'importance nécessaire aux programmes de coopération et d'échange d'expertises avec les pays arabes et africains ainsi qu'à la mobilisation de ses ressources humaines à la disposition de ces programmes, a-t-il conclu.
 
Organisé par la Direction générale de la sécurité des systèmes d'information relevant de l'Administration de la défense nationale, en partenariat avec le Conseil de cybersécurité des Émirats Arabes Unis, ce séminaire de deux jours réunit plus de 350 décideurs publics, dirigeants d’entreprises, responsables et professionnels de la cybersécurité pour débattre notamment des nouvelles techniques et postures utilisées afin de contrer les cyberattaques, ainsi que la consolidation de la souveraineté numérique au regard des avancées technologiques telles que l’IA, le Big Data, le Blockchain et l’IoT.








🔴 Top News