Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Les révélations d’un rapport d’audit

Rugby


Rédigé par Mohamed MELLOUK le Vendredi 13 Mars 2020

L’une des raisons de la suspension du président de la fédération



Les révélations d’un rapport d’audit
ChampionsLe rapport d’audit qui vient de voir le jour. Celui envoyé au ministère de la Jeunesse et des Sports du temps de Rachid Talbi Alami par le Cabinet d’audit et signé de la main de l’Expert-Comptable DPLE est stupéfiant. Il met à jour beaucoup de tares dans la gestion des finances du rugby du temps du président, tout récemment suspendu pour 5 ans pour non application des règles régissant cette discipline et pour dédain des instances continentale et internationale.

Le mutisme du ministère

La première question qui brûle les lèvres est : pourquoi les responsables du ministère de la Jeunesse et des Sports, ministre en tête, n’ont-ils pas réagi vis-à-vis d’un rapport, que le plus rooky des comptables aurait montré les tares ? Sinon à quoi servirait l’audit ? Mieux vaut laisser les responsables de la gestion des deniers publics agir à leur guise. Impunément ? Car si l’on fait appel à l’audit c’est pour être sûr que l’argent du contribuable n’a pas été dilapidé. Dans des pays qui se respectent, si l’on relève la moindre défaillance dans les finances, le fautif est, manu militari, traduit en justice.

Le rapport d’audit qui vient d’être relevé au grand jour comporte 5 points négatifs sur lesquels le cabinet d’audit chargé des finances de la Fédération Royale Marocaine de Rugby vient de jeter la lumière.

Absence d’une comptabilité conforme

Ce rapport les résume ainsi : « Faiblesses notoires du système de contrôle interne; la véracité des dépenses et l’exhaustivité des recettes est ainsi compromise, les états comptables et financiers cité au premier paragraphe ne donnent pas une image fidèle des opérations des exercices 2012/2013, 2013/2014, 2014/2015 et 2015/2016, ni de la situation financière de la Fédération Royale Marocaine de Rugby, conformément aux principes comptables admis au Maroc. Sans remettre en cause l’opinion exprimée ci-dessus, nous attirons votre attention sur le fait que les documents relatif à l’exercice 2014/2015 n’ont pas été mis à notre disposition du fait de la non tenue de l’AG consécutive à la démission du tiers des membres du bureau directeur.

Voilà les autres points que le rapport soulève non respect des obligations fiscales tant déclaratives que de versement, absence d’une comptabilité conforme au plan comptable des associations en vigueur au Maroc. Par ailleurs, les états financiers prévus par le CGNC ne sont pas toujours établis, les états financiers soulèvent beaucoup de remarques, absence caractérisée de documents comp-tables et financiers au titre de la saison 2012/2013, 2013/2014, 2014/2015.

Mohamed MELLOUK