Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les portes de l’Espagne se referment sur Brahim Ghali


Rédigé par A.A le Lundi 3 Mai 2021

Après plus d’une semaine d’hospitalisation en Espagne, le leader des séparatistes du Polisario devrait être bientôt traduit devant la justice espagnole. En témoigne la convocation émise par la cour centrale d’instruction numéro 5 de l’Audiencia Nacional.



Les portes de l’Espagne se referment sur Brahim Ghali
C’est désormais officiel, le juge Santiago Pedraz Gomez basé à Madrid a effectivement émis une convocation pour le mercredi 5 mai à l’égard de Brahim Ghali, leader des séparatistes du Polisario, actuellement hospitalisé dans la région de Saragosse. L’état de santé de Ghali rendant impossible sa comparution devant le juge le mercredi prochain signifie que ce dernier ne pourra quitter le territoire espagnol auquel il avait accédé sous une fausse identité, avant qu’il ne réponde aux questions des juges de l’Audiencia Nacional.

Cette convocation du juge d’instruction espagnol concerne également d’autres caciques séparatistes dont Sidahmed Battal, Bachir Mustafa Sayed, ou encore Mohamed Khalil. Ces derniers sont rappelons-le convoqués dans le cadre d’une plainte déposée par un membre du Polisario disposant de la nationalité espagnole, pour torture, séquestration et détention arbitraire. Le mandat du juge date du 13 avril, soit bien avant l’hospitalisation du leader des séparatistes en Espagne.

Le choix de Madrid d’accueillir Ghali sur son territoire a déclenché une nouvelle crise entre les deux Royaumes. En témoigne la récente sortie médiatique de Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères où il dénonce la posture de Madrid vis-à-vis des provinces du Sud et sur la dualité des positions espagnoles vis-à-vis du Maroc.