L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Les pharmaciens se réunissent avec Khalid Ait Taleb sans renoncer à la grève du 13 avril


Rédigé par L'Opinion Vendredi 7 Avril 2023

Dans une tentative d’apaisement, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, a reçu les syndicats des pharmaciens qui s’apprêtent à se mettre en grève, le 13 avril. Voici les conclusions d’une réunion qui a duré quatre heures durant laquelle les deux parties ont convenu de rétablir le dialogue sans, pourtant, aboutir à des accords concrets sur les revendications des professionnels. Détails.



Les pharmaciens se réunissent avec Khalid Ait Taleb sans renoncer à la grève du 13 avril

Après avoir haussé le ton et annoncé une grève nationale, les pharmaciens ont finalement été entendus par le gouvernement. Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, a reçu, ce vendredi, les syndicats de la profession au siège du ministère en compagnie du Directeur de la Direction du médicament et de la Pharmacie.

A cette occasion, les syndicats ont exprimé leur exaspération quant à l’accumulation des malentendus, dont les conclusions du rapport contesté de la Cour des comptes qui a pointé du doigt les marges des pharmaciens d’officine. Les discussions ont également porté sur la détérioration de la situation financière des pharmaciens.  

Selon un communiqué sanctionnant les travaux de cette réunion, le ministre Khalid Ait Taleb a pris acte des remarques des syndicats qui réclament depuis longtemps la reprise d’un dialogue régulier et institutionnalisé avec le ministère de tutelle. Un dialogue rompu à cause du blocage des élections des membres de l’Ordre des Pharmaciens.

Khalid Ait Taleb, qui a dû quitter la réunion avant sa fin à cause d’une activité gouvernementale, a fait part de sa volonté de rétablir le dialogue pour résoudre toutes les problématiques de la profession dans un esprit d’échange et de coopération. De son côté, le chef de la Direction du Médicament et de la Pharmacie, s’est engagé à coopérer avec les syndicats dans le cadre de la réforme de la profession.

Pas question de renoncer à la grève 

En dépit de la reprise du dialogue, les syndicats des pharmaciens n’ont pas abandonné leur projet de grève nationale, prévue le 13 avril. Ils ont estimé que la réunion avec le ministre n’est que préliminaire sous prétexte qu'elle n’a abouti à aucune décision concrète en ce qui concerne leur dossier revendicatif.

Toutefois, les Syndicats se sont dits ouverts à renoncer à leur deuxième grève prévue après celle du 13 avril si le ministère répond favorablement à leurs demandes. Les syndicats ayant participé à la réunion ont expliqué que le maintien de la grève initialement annoncée est une façon de rétablir leur honneur et leur dignité.

Rappelons que les syndicats ont sévèrement réagi au rapport de la Cour des Comptes qui s’est montrée critique du secteur pharmaceutique surtout en ce qui concerne les marges des pharmaciens d’officines. Les syndicats ont contesté les chiffres annoncés par le rapport lors d’une conférence de presse conjointe où ils ont apporté des nuances tout en appelant à le Département de Zineb El Adaoui à faire une mise à jour.  
 
 



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News