Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les pharmaciens déplorent la fermeture des officines


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 12 Août 2020

Dans le contexte de la pandémie de la Covid-19, les pharmaciens semblent en colère contre les autorités. La Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM) a protesté auprès du ministère de l’Intérieur contre la fermeture de plusieurs pharmacies du pays dont les employés sont contaminés au coronavirus.



Dans une lettre adressée au ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, la confédération a fait part de son inquiétude quant l’augmentation du nombre des pharmacies fermées par les autorités locales « sans fondement légal ».  Elle a également souligné le « caractère arbitraire » de ces fermetures tout en rappelant que les pharmacies sont encadrées par la loi 17-04 qui prévoit qu’en cas de maladie d’un pharmacien, il doit être remplacé par un autre responsable jusqu’à son rétablissement. Ce qui signifie que la loi ne prévoit pas en premier lieu la fermeture totale.

Dans ce sens, Mohammed Lahbabi, président de la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc, nous a confié que toute décision de fermer une pharmacie doit avoir un fondement légal, ajoutant qu’en cas de contamination d’un employé, il est préférable de maintenir leur ouverture en le remplaçant par un autre.  Les unités pharmaceutiques sont d’une importance vitale pour la santé publique, conclut-il. De son côté, le président du Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens, M. Hamza Gdira, nous a affirmé qu’il est souhaitable d’ouvrir des concertations avec le ministère de l’Intérieur afin de s’accorder sur une procédure légale en matière de respect des mesures sanitaires dans les pharmacies afin d’épargner les employés sans recourir à la fermeture. 

Par ailleurs, la confédération estime que dans la conjoncture sanitaire difficile que traverse notre pays,  la fermeture des pharmacies pourrait s’avérer  préjudiciable pour la santé des citoyens surtout dans les zones rurales.

Ainsi, la confédération a exhorté le ministre de l’Intérieur à intervenir dans les plus brefs délais afin de résoudre cette problématique et assurer la continuité de l’activité des pharmacies.
 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:09 PLF 2021 : les cinq piliers recommandés par la CGEM

Vendredi 25 Septembre 2020 - 19:02 Les R’batis s’indignent des grèves des "mo9ata3a"