Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les parents d'élèves dénoncent les grèves fréquentes des enseignants


Rédigé par Kawtar Chaat le Vendredi 11 Mars 2022

Suite aux grèves « répétées et incompréhensibles » des enseignants, qui ont dépassé 40 jours de débrayage, la Fédération nationale des associations des parents d’élèves du Maroc s’est dit inquiète de la situation actuelle de l'école publique au Maroc.



La Fédération nationale des associations des parents d’élèves du Maroc déplore, dans un communiqué, le gaspillage constant du temps des élèves, à cause de ces grèves qui violent leurs droits et aggravent la crise du système éducatif déjà à l'épreuve de plusieurs défis.

 

Cette union a ainsi exprimé ses inquiétudes face à la situation actuelle des écoles publiques marocaines, et a critiqué les grèves fréquentes des enseignants, qui ont dépassé 40 jours, depuis le début de l'année scolaire qui a connu un démarrage tardif en octobre au lieu de septembre.

 

Les grèves, qui viennent s'ajouter au démarrage tardif dû à la crise sanitaire, ont réduit le nombre de semaines incluses dans le programme ministériel pour la saison 2021-2022, précise la même source, notant que ces conditions entravent l'achèvement des cours, ce qui viole le principe constitutionnel de faire de l'éducation de qualité un droit pour l'élève.

 

La Fédération nationale des associations des parents d’élèves du Maroc appelle ainsi à l'intervention immédiate et urgente du ministère de l'Education nationale et du Préscolaire, pour sauver l’année scolaire en cours, exprimant sa volonté de s'engager dans tout projet éducatif au service des élèves.

 

Elle interpelle également tous les acteurs officiels impliqués dans le système scolaire à une interaction positive pour que le temps scolaire perdu soit compensé, soulignant la nécessité de placer l'intérêt de la Patrie et l'intérêt supérieur des élèves au-dessus de toute considération.