Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les parents appelés à respecter le calendrier de vaccination

Covid-19


Rédigé par Safaa KSAANI le Mardi 21 Avril 2020

Une réticence des parents a été constatée par les médecins pédiatres au début de la propagation de la pandémie. Un fait qui n’est pas sans conséquences.



Les parents appelés à respecter le calendrier de vaccination
Les médecins pédiatres ont remarqué une forte diminution des consultations pour la vaccination des nourrissons de moins de 18 mois et des rappels des vaccins pour les enfants de moins de 10 ans, depuis l’expansion du virus Covid-19.

Une remarque qui les a poussés à tirer la sonnette d’alarme via plusieurs associations les représentant à travers le royaume.

Face à cette situation, les médecins pédiatres du secteur privé se sont mobilisés pour appeler les parents à respecter, malgré les contraintes actuelles, la poursuite de la vaccination pour bien protéger leurs nourrissons de moins de 18 mois, à défaut de quoi, on assistera à une résurgence de maladies couvertes par les vaccins.

Ces pédiatres ont également sollicité les autorités sanitaires pour sensibiliser les parents sur cette nécessité. Une demande à laquelle ils ont reçu une réponse favorable de la part du ministère de la Santé, qui a rapidement publié une circulaire insistant sur la nécessité de continuer la vaccination.

Les pédiatres, à travers le royaume, ont témoigné de la réactivité des parents pour faire vacciner leurs enfants. « Une peur de la contamination par le Covid-19 a été signalée depuis la propagation du Coronavirus. Mais après la campagne de sensibilisation, nous avons enregistré une certaine présence dans les cabinets privés et dans les centres de santé, pour la vaccination », a affirmé Dr Said Afif, pédiatre à Casablanca et président du Collège Syndical National des Médecins Spécialistes privés.

Les centres de santé aménagés

Si les centres de santé et les cabinets médicaux privés de pédiatrie divergent au niveau du nombre des vaccins et des frais de vaccination, ils convergent actuellement au niveau du respect des mesures barrières.

Selon Dr Afif, il y a une réorganisation dans les cabinets privés et dans les centres de santé, où l’organisation est le maître mot.

Sanaa, une jeune maman d’un nourrisson de cinq mois, atteste qu’« il y a quelques jours, j’ai vu que les centres de santé sont bien organisés. Les patients attendent leur tour à l’extérieur du centre, tout en respectant les normes de distanciation. Ce que j’ai apprécié est que les rendez-vous et les types de vaccins sont programmés à l’avance ».

Par ailleurs, nous avons appelé une vingtaine de pharmaciens à travers le royaume pour nous enquérir de la disponibilité des vaccins. Ils ont tous répondu favorablement à notre question et assurent les parents qu’aucune crainte de rupture des stocks n’est à craindre.

Safaa KSAANI

3 questions au Dr Said Afif, pédiatre à Casablanca et président du CSNMSP

Dr Said Afif
Dr Said Afif
« La vaccination, une opération plus que vitale »

- A quel point le respect du calendrier vaccinal est-il important ?
- Le report ou l’omission des vaccins va mettre les nourrissons, âgés de moins de 18 mois, à risque d’infections infantiles, telles que la pneumococcie, la rougeole ou la coqueluche.

Toute interruption de la vaccination, même pendant de courtes périodes, entraînera une accumulation de personnes sensibles et une probabilité plus élevée de flambées des maladies évitables par la vaccination, sur le long terme. A court terme, les enfants qui ont des maladies chroniques, comme l’asthme, doivent respecter le calendrier de vaccination, à défaut de quoi, leur situation s’aggrave.

- Quid des enfants de moins de dix ans ? Le report des rappels des vaccins représente-t-il un risque à leur santé ?

- Les rappels des vaccins qui s’appliquent aux enfants de moins de dix ans peuvent être retardés d’un mois ou de deux. Comme le vaccin de la Coqueluche, le Tétanos et les Méningites.

- Comment jugez-vous l’état de la vaccination au Maroc ?

- Le calendrier vaccinal du Maroc est comparable à celui des pays développés.

Un rapport sur la prospérité en Afrique 2019/20 a fait ressortir que le Maroc arbore les taux de vaccination les plus élevés du continent et se classe au 9ème rang pour la prospérité parmi 54 pays d’Afrique et à la 9ème position pour la Santé en général.

Le taux de couverture de la vaccination au Maroc est de 95%, ce qui signifie que les parents veillent bien au suivi des enfants.

Recueillis par S. K.