Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les enfants courent un risque accru en ligne

Confinement


Rédigé par A. C. le Vendredi 17 Avril 2020

En cette période de confinement, des millions d’enfants courent un risque accru de subir des préjudices alors que leur vie se déroule de plus en plus sur l’Internet.



Les enfants courent un risque accru en ligne
Plus de 1,5 milliard d’enfants et de jeunes ont été touchés par les fermetures d’écoles dans le monde, selon l’Unicef. Nombre de ces élèves suivent désormais des cours et ont davantage de contacts en ligne. Passer plus de temps sur des plateformes virtuelles peut rendre les enfants vulnérables à l’exploitation sexuelle et à la manipulation psychologique en ligne, car les prédateurs cherchent à exploiter la pandémie de Covid-19, a alerté ce mercredi l’Unicef.

Aussi, l’absence de contact direct avec les amis et les partenaires peut entraîner une prise de risque accrue, comme l’envoi d’images sexualisées, tandis que le temps passé en ligne, plus long et non structuré, peut exposer les enfants à des contenus potentiellement dangereux et violents ainsi qu’à un risque accru de cyber-intimidation.

Des mesures pour atténuer les risques potentiels

Pour atténuer les risques en ligne pour les enfants pendant la pandémie de COVID-19, l’UNICEF et ses partenaires (OMS, UNESCO…) ont mis en place un ensemble de mesures préliminaires.

Elles recommandent aux gouvernements, entre autres, de renforcer les services de base de protection de l’enfance pour s’assurer qu’ils restent ouverts et actifs pendant toute la durée de la pandémie.

Pour l’industrie des technologies de l’information et les plateformes de réseaux sociaux, L’UNICEF et ses partenaires appellent les opérateurs de cette industrie à veiller à ce que les plateformes en ligne soient dotées de mesures de sécurité et de protection renforcées, notamment d’outils d’apprentissage virtuel…

Pour les écoles, il faut actualiser les politiques de protection actuelles afin de refléter les nouvelles réalités pour les enfants qui apprennent à la maison ; promouvoir et surveiller les bons comportements en ligne et veiller à ce que les enfants aient un accès continu aux services de conseil à l’école.

Enfin, pour les parents, il faut veiller à ce que les appareils des enfants disposent des dernières mises à jour logicielles et des derniers programmes antivirus…

A. C.

  


Dans la même rubrique :
< >