Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les auto-entrepreneurs protestent en ligne

Impact de Covid-19


Rédigé par A. CHANNAJE le Vendredi 3 Avril 2020

C’est une demande pressante qu’adressent les auto-entrepreneurs au Comité de Veille Economique afin d’intégrer le statut de cette catégorie d’entrepreneurs dans le plan de soutien financier.



Les auto-entrepreneurs oubliés par le CVE ?
Les auto-entrepreneurs oubliés par le CVE ?
Les auto-entrepreneurs Marocains montent au créneau. Face à la pandémie de Covid-19 et au silence radio du gouvernement quant à leurs doléances adressées le 22 mars, le Collectif des Auto-entrepreneurs Marocains a lancé, ce mercredi 1er avril, sur le célèbre site internet aavaz.org, une pétition à destination du Comité de Veille Économique au Maroc, du Chef de gouvernement et du ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique.

Par cette pétition, le Collectif appelle à intégrer le statut professionnel de l’autoentrepreneur dans son plan de soutien financier, au même titre que les salariés du secteur privé et des autres catégories exerçant dans l’informel. « Les revenus des Autoentrepreneurs découlent directement et souvent exclusivement de leurs activités entrepreneuriales. Celles-ci sont malheureusement gelées au vu de l’état d’urgence décrété le 20 mars dernier, dû à la pandémie du Covid-19.

Les Auto-entrepreneurs du Maroc sont, par conséquent, très préoccupés, quant à la situation qu’ils endurent, suite au confinement », souligne-t-on. Pour pallier le manque à gagner durant la période de confinement, et éviter la précarité, ils en appellent au soutien financier de l’État.

« Les Auto-entrepreneurs du Maroc ont été très encouragés par l’appel de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à dynamiser le champ entrepreneurial, incitant les marocains à s’inscrire dans des initiatives d’emplois alternatifs », est-il signalé. Le choix de l’entreprenariat s’est donc fait dans la confiance de l’accompagnement de l’État à structurer et à sécuriser ce statut juridique. Une communauté s’est constituée, elle est en perpétuelle extension, et elle contribue activement à l’économie nationale en s’acquittant de ses taxes fiscales, en luttant contre l’informel et en contribuant à réduire le taux de chômage.

Les autorités marocaines ont su et continuent de faire preuve d’une mobilisation exemplaire pour gérer la pandémie du Coronavirus et contenir les répercussions socio-économiques de cette crise sanitaire.

Les Autoentrepreneurs soulignent enfin qu’ils demandent simplement à être inscrits parmi les catégories socio-professionnelles visées par le plan du Comité de Veille Économique.

Pour mémoire, le statut de l’autoentrepreneur a été lancé en 2015. Pour s’ y inscrire, il suffit de s’inscrire sur la plateforme (http://ae.gov.ma/).

Ce statut s’adresse à toute personne physique qui exerce, à titre individuel, une activité commerciale, industrielle, artisanale ou une prestation de services.
 
A. CHANNAJE

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 5 Juin 2020 - 19:22 Club Moving : les clients sont révoltés