Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les arrestations des contractuels provoquent un tollé d’indignation


Rédigé par Hajar Lebabi le Jeudi 8 Avril 2021

En dépit de l’interdiction annoncée par les autorités locales de Rabat, les enseignants contractuels ont investi, mardi et mercredi, les rues de la capitale. Les forces de l’ordre ont ainsi dispersé la manifestation à laquelle ont participé plusieurs sections locales de la coordination, et ont arrêté un bon nombre d’enseignants. Face à cette situation, l’indignation semble générale et plusieurs associations entrent en jeu.



Les arrestations des contractuels provoquent un tollé d’indignation
Dans ce sillage, l’Association «Sayidati Al Maghribia» a exprimé son soutien complet et inconditionnel avec les enseignants qui ont été victimes de violence ainsi qu’à «leurs revendications légitimes». L’association a également tenu responsable, le ministre des Droits de l’Homme, «pour les dépassements répétitifs et la violence continue» que subissent les enseignants.

20 personnes ont été arrêtées lors des manifestations, dont une seule femme Nezha Majdi. Le visage féminin des enseignants contractuels s’est vu arrêtée d’une manière, pour le moins que l’on puisse dire, atroce. La jeune femme, connue pour avoir dénoncé les agressions sexuelles que subissent les enseignantes de la part des forces de l’ordre lors des rassemblements, a été traînée au sol de manière violente, devant les foules de ses camarades.

La diffusion de la vidéo d’arrestation de Nezha Majdi a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, donnant lieu au hashtag #FreeNezhaMajdi qui depuis son arrestation envahit la toile.

  


Dans la même rubrique :
< >