Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les R’batis s’indignent des grèves des "mo9ata3a"


Rédigé par Kenza Aziouzi le Vendredi 25 Septembre 2020

Les arrondissements de la capitale administrative enchaînent leurs grèves, laissant les demandes de la population en suspens, aussi urgentes soient-elles.



Les R’batis s’indignent des grèves des "mo9ata3a"
Vendredi 25 septembre, la veille du week-end, dernier jour pour régler toute légalisation de documents ou autres services. Les gens se pointent à la hâte, essoufflés, après le boulot, devant les portes du bâtiment. C’est leur dernière chance, sinon, c’est parti pour encore deux jours supplémentaires d’attente. L’arrondissement est fermé.
 
« Cela fait une semaine que j’essaye de légaliser des papiers, et que je trouve les mo9ata3a fermées. La seule qui soit ouverte est celle de l’Agdal, et le service de légalisation n’est pas disponible » : s’indigne Kenza, qui devait légaliser de la paperasse d’urgence.
 
« On ne nous donne aucune explication, c’est honteux. La situation a assez duré, il faut vraiment que ça change » : déplore Saad, qui retrouve l’arrondissement de son quartier l’Océan fermée à chaque fois qu’il s’y rend.
 
Rappelons qu’il y a une semaine, une vidéo véhiculée en masse sur les réseaux sociaux, montrait plusieurs personnes qui se révoltaient devant un arrondissement. Ces derniers ne respectaient pas les mesures sanitaires, dont la distanciation, bien qu’on leur ait instauré des barrières à respecter.
 
S’enchaînent alors tout un flux de commentaires. Certains servent de plaidoyer : « si on leur avait donné ce qu’ils ont demandé, ils n’auraient pas franchi les barrières », laisse entendre un internaute.
 
« C’est la faute aux fonctionnaires, qui ne sont pas toujours disponibles », reproche un autre.
 
Certains, en revanche, jugent ces comportements irresponsables : « l’ignorance est derrière tous les maux de notre société. Ni religion ni autres remèdes ne parviennent à éradiquer ces fléaux ».

  


Dans la même rubrique :
< >