Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Le président de la Fédération Algérienne de Football écarté du processus électif au Conseil de la FIFA


Rédigé par Hamid Yahya le Mercredi 27 Janvier 2021



Le président de la Fédération algérienne de football, M. Kheireddine Zetchi.
Le président de la Fédération algérienne de football, M. Kheireddine Zetchi.
Ils étaient 4. Ils ne sont plus que trois. Ce sont les candidats africains pour les deux postes au sein du Conseil de la FIFA réservés au groupe de langues arabe, portugaise et espagnole.
La FIFA n'a pas validé une des 4 candidatures, celle du président de la Fédération algérienne de football, M. Kheireddine Zetchi. Les trois autres candidatures ont été validées : celles de M. Fouzi Lekjaâ (Maroc), de M. Hani Abourida (Egypte) et de M. Gustavo Ndong Edu (Guinée Équatoriale).
Le motif du rejet de la candidature du président de la Fédération algérienne par la FIFA : Il n'avait pas signalé sur son dossier de candidature des sanctions dont il avait été l'objet : Une sanction émanant de la Fédération algérienne et une autre de la CAF.
M. Kheireddine Zetchi avait été suspendu 3 mois, en 2016, par la Fédération algérienne pour des propos considérés comme offensants à l'égard du président de la FAF de l’époque, M. Mahfoud Kerbadj. Il avait également été l'objet d'une autre sanction de la CAF en 2018 pour des propos diffamatoires envers M. Ahmad Ahmad, président de la CAF.
Cette cachoterie ne pouvait pas échapper à la Commission de Contrôle de la FIFA. Pris en flagrant délit de "mensonge", il a été viré du processus électif au Conseil de la FIFA. Ils ne sont plus que 3 en lice pour deux postes.