Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le partenariat public-privé en période de crise sanitaire

5ème phase de l’opération Salama-kits


Rédigé par Bouteina BENNANI le Vendredi 8 Mai 2020

Salama-Kits, menées par l’UNFPA en partenariat avec le ministère de la Santé, en est à sa 5ème édition.
Elle cible les femmes vulnérables et est montée avec l’association 100% femmes.



Le partenariat public-privé en période de crise sanitaire

M. Serifi Villar Mohammed, Consultant UNFPA dans la Région du Nord
M. Serifi Villar Mohammed, Consultant UNFPA dans la Région du Nord
Après quatre opérations « Salama-Kits » dédiées aux femmes vulnérables en cette période de crise sanitaire, l’UNFPA a lancé, depuis le 5 mai, la Phase V, en collaboration avec l’association 100% Mamans. Le point sur la question avec M. Serifi Villar Mohammed, Consultant UNFPA dans la Région du Nord.

-Comment se déroulent les actions entreprises depuis le confinement?
-L’opération menée auprès de toutes les mamans vulnérables a démarré en partenariat avec le ministère de la santé au profit des femmes en situation de grossesse ou de procréation, essentiellement dans les quartiers périphériques des villes. Elle a touché les centres de santé et les maternités des régions de Tanger, Fès-Meknès et Rabat. L’opération entre dans le cadre des attributions fondamentales de l’UNFPA, en rapport avec la santé maternelle et infantile, et, la santé sexuelle et reproductive. Les sages-femmes, maillon sensible de la chaine santé ont été dotées d’un équipement d’appoint de protection, afin d’améliorer leur protection et leur rendement. Dans cette approche santé, nous avons travaillé aussi avec l’Association Marocaine de Planification Familiale, avec l’OPALS, l’Organisation Panafricaine de Lutte contre le Sida et l’ALCS. Avec le ministère de la Solidarité, les kits ont été mis à la disposition des femmes âgées et celles souffrant d’handicap ainsi que dans les centres créés pour les Sans Domicile Fixe. 

-Dans quel cadre rentre ce partenariat public-privé?
-L’opération rentre dans le cadre légal institutionnel, à savoir, la Constitution qui stipule clairement, dans son article 40, qu’en phase de crise, l’entreprise privée est appelée à se mobiliser au profit du développement et de répondre aux problèmes posés. L’action intègre aussi le cadre institutionnel de la régionalisation, en faveur du développement d’une politique de proximité. Les fonds collectés au niveau de la région restent dans la région. L’investissement des entreprises citoyennes auprès de la population est d’une grande richesse, en matière de développement. Il est à constater que les femmes cheffes d’entreprises privées ont été les premières à répondre et à s’impliquer dans l’opération Salama.

Quelle est la prochaine étape ?
-On se prépare pour l’après Covid-19, toujours dans le respect des Droits et du droit à la santé et à l’hygiène. Dans les pistes de réflexion, un intérêt spécial sera orienté vers la protection des femmes ouvrières et paysannes, en matière de sécurité et du respect de la dignité.
 
Propos recueillis par
Bouteina BENNANI